Dans le cadre des élections législatives du 28 avril prochain, les conducteurs de taxi-moto appelés « zémidjan » et les pêcheurs Xwla de Hindé ont massivement apporté leur soutien au bloc politique « Union progressiste » de la mouvance à travers Aubin Adoukonou. C'était à la faveur d'un grand rassemblement qui a eu lieu, samedi 23 février dernier au stade de Hindé à Cotonou.

Le cercle des progressistes s'agrandit au Bénin au fur et à mesure qu’approche le 28 avril 2019, date des prochaines législatives. En témoigne la forte mobilisation des conducteurs de zémidjan des différentes gares routières et des pêcheurs Xwla de Hindé, Djidjè, Vossa, samedi dernier à Cotonou, pour soutenir le directeur général du Centre national de la Sécurité routière (Cnsr).
Le stade de Hindé était devenu trop exigu pour contenir la foule, venue nombreuse pour exprimer de vive voix son soutien, non seulement, au bloc « Union progressiste », mais aussi et surtout, au président Patrice Talon dont le Programme d’actions présage un avenir meilleur. Jeunes, sages et femmes ont manifesté sur place à travers leurs représentants respectifs, leur adhésion et détermination sans faille à œuvrer pour que l’Up remporte la victoire au soir du 28 avril prochain. Cette détermination, dira le représentant des jeunes leaders, Gerry Béhanzin, se justifie par le fait que le Pag du président Patrice Talon inclut une forte dose de transformation de la société lancée sur des piliers de partage de la richesse nationale au profit des populations les plus démunies et le travail de la masse active dont les compétences doivent être renforcées pour garantir le développement national. Avec l’Union progressiste, dit-il, c’est le Bénin qui s’engage ainsi pour la transformation sociale, la réduction des inégalités, la justice et la solidarité. Comme Gerry Béhanzin, le représentant des pêcheurs Xwla, Firmin Affokpé, estime que le Bénin doit sortir de la situation de précarité généralisée, de crises écologiques aiguës, de relation de plus en plus équivoque avec le travail, de tendance forte à la facilité.
Pour le représentant des sages, Zoungan Misségbo, l’Up doit beaucoup travailler afin que le président Patrice Talon puisse poursuivre le travail déjà entamé. Il en veut pour preuve les nombreux chantiers en cours dans le pays en l’espace de moins de trois ans.
Aubin Adoukonou a expliqué aux populations les caractéristiques de l’Up. Aussi, dit-il, le parti
« Union progressiste » est un parti de masse ouvert à tous les Béninois sans distinction d’origine, de confession religieuse, de profession, de sexe ni de statut social. C’est ce parti, poursuit-il, qui permettra au Bénin d’aller de l’avant. Il a exhorté l’assistance à ne céder à aucun chantage ni à une quelconque campagne d’intoxication.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 713 fois