L’Union progressiste, à travers une délégation de son bureau politique, a effectué une tournée dans le département de la Donga du vendredi 11 au dimanche 13 Janvier dernier. Ceci en vue d’expliquer aux populations le bien-fondé de la réforme ayant conduit à la création des blocs politiques, leur présenter les attributs et idéaux du parti et les inviter à y adhérer massivement.

Les 13e et 14e circonscriptions électorales ont connu la tournée, le week-end écoulé d’une délégation de l’Union progressiste. Trois jours durant, celle-ci conduite par Bintou Chabi Adam Taro, membre du bureau politique national, a sillonné huit localités des quatre communes qui constituent le département de la Donga. Que ce soit à Ouaké-centre, Sèmèrè, Djougou, Alédjo, Pénéssoulou, Bassila ou Manigri et à Copargo dans la 13e circonscription électorale, le député élu de la zone, Ahmed Tidjani Affo Obo alias Souwi, a saisi l’occasion de cette tournée pour dire aux militants de son parti Epr qu’il fait partie désormais du grand bloc de l'Union progressiste. Il les a invités à rester unis et solidaires pour remporter les prochaines échéances électorales. Fort des rumeurs qui l’annoncent du côté des forces de l’opposition, il a balayé du revers de main toute idée tendant à l’opposer aux partis de la mouvance, affirmant donc son appartenance à la mouvance.
«Tel que vous avez l’habitude de me soutenir, je vous demande de soutenir les idéaux de l'Union progressiste dont je suis militant pour que nous remportions les prochaines victoires », a-t-il indiqué lors des différentes séances de regroupement de militants et autres sympathisants.
Ainsi, dans ces différentes localités, Dr Dieudonné Awo, enseignant à l’université et membre de la délégation, a présenté l’historique du parti Union progressiste. A sa suite, les statuts du parti ont été largement vantés par Julien-Pierre Akpaki. Bintou Chabi Adam Taro, chef de la délégation, présentant le logo, a expliqué pourquoi un tel choix et le sens qu’il revêt dans la culture béninoise. Elle a mis l’accent sur les vertus du baobab, élément le plus visible du logo du parti Union progressiste. « Le baobab est le symbole de la force, de la longévité, de la résistance aux tempêtes. Le baobab, un arbre séculaire, est dans la tradition africaine, l’arbre magique qui soigne des maux, sur lequel viennent se poser en toute sécurité les oiseaux », clame-t-elle, avec assurance.
« Allez partout annoncer que l’Union progressiste est un parti de vivre-ensemble, un parti de notre avenir commun, dans la justice sociale et l’égalité des chances », a-t-elle lancé pendant les séances aux populations des deux circonscriptions électorales.
« Le baobab est notre fétiche, ici à Ouaké. Nous sommes contents de constater que les leaders politiques de notre localité sont aujourd’hui, ensemble, dans un même parti politique. Votre logo est très significatif dans notre tradition et nous pouvons vous rassurer que votre choix est celui des Lopka », a déclaré le roi des Lokpa dans la commune de Ouaké.
A Djougou, dans la 14e circonscription électorale, Daouda
Takpara, leader de l’Union progressiste, a appelé les militants à la mobilisation générale. «L’Union progressiste est le plus grand parti politique du Bénin. Il est né pour corriger l’injustice sociale qui a prévalu longtemps dans notre pays. Nous soutenons les actions du président Patrice Talon et notre appel à tous est de travailler pour son enracinement dans toute la commune de Djougou », a-t-il martelé devant les militants présents samedi dernier à l’Ecole normale des instituteurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1673 fois