Le Front pour un sursaut patriotique (Fsp) est monté au créneau dans l’après-midi de ce mardi 15 janvier à Cotonou pour faire le bilan de ses activités et relever les maux qui entravent le développement du Bénin. C’était à l’occasion de sa rentrée politique placée sous le signe de l’intensification du combat pour la défense de la démocratie.

Le Front pour un sursaut patriotique ne se lasse pas dans le combat pour la défense de la démocratie et l’Etat de droit depuis sa constitution en 2017. Jean Kokou Zounon, Eugène Azatassou, Thèrèse Waouwa et autres se sont retrouvés à l’occasion de la rentrée politique du front pour faire le bilan de leur combat et se projeter. Ces responsables du regroupement politique de l’opposition à l’avènement du régime de la Rupture ont exposé aussi les maux qui minent le Bénin et relevé les conséquences de certaines réformes engagées par le régime en place. Jean Kokou Zounon cite la libération des espaces publics, qu’il estime, avoir handicapé quelque peu l’économie du pays. Il évoque également l’évaluation des enseignants et le regroupement des partis politiques… dont la mise en œuvre, selon lui, pose problème. Il affirme que le Front pour le sursaut patriotique a, au cours de l’année 2018, marqué positivement les esprits en multipliant les manifestations qui visent à recadrer le pouvoir en place dans ses débordements. Il a déploré le fait que les états généraux du peuple que le front a tant souhaités n’aient pu aboutir pour en finir avec certaines pratiques et raviver la flamme de la démocratie. Pour lui, le vote et la promulgation de certaines lois n’avantagent pas le peuple. De ce point de vue, il invite les populations au courage et à l’engagement en intensifiant le combat pour la restauration et la promotion des valeurs. André Assè va l’appuyer et appeller la jeunesse à une veille permanente sans laquelle leurs droits risquent d’être bafoués. Abordant le processus électoral dans le cadre des législatives, il a appelé à la vigilance pour la transparence, puisqu’aucun parti ne veut sortir vaincu. Ils se donnent tous les moyens, bons ou mauvais pour obtenir des sièges au Parlement. Pour lui, la jeunesse doit véritablement prendre sa responsabilité pour un meilleur avenir du Bénin?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1601 fois