L’Union progressiste (Up) a fait sa 1ere sortie politique dans le département de l’Ouémé, consacrant l’adhésion officielle de l’opérateur économique Germain Wanvoègbè, ex-ténor du Parti du renouveau démocratique (Prd). La cérémonie s’est déroulée ce mercredi à Porto-Novo, en présence de milliers de militants des 19e et 20e circonscriptions électorales du Bénin.

L’opérateur économique Germain Wanvoègbè est désormais membre de l’Union progressiste (Up). L’ancien ténor du Parti du renouveau démocratique rompt définitivement les amarres avec Me Adrien Houngbédji pour une nouvelle aventure politique avec l’Up portée sur les fonts baptismaux le samedi 1er décembre dernier à Cotonou. Germain Wanvoègbè a officiellement adhéré à l’Up ce mercredi 26 décembre, à Porto-Novo, à la faveur de la première sortie politique de ce nouveau parti dans l’Ouémé. Il salue la réforme du système partisan initiée par le chef de l’Etat. Selon lui, celle-ci est venue bousculer les habitudes rétrogrades qui asphyxiaient la démocratie béninoise. Elle vient donc dynamiser le paysage politique longtemps victime de la cacophonie des ambitions et de la guerre de leadership. Pour Germain Wanvoègbè, grâce à cette réforme, le Bénin aura pour la première fois, depuis les indépendances, de véritables organisations politiques résolument engagées pour la conquête et la gestion du pouvoir d’Etat. Aucun acteur politique responsable et conséquent, à l’en croire, ne peut rester insensible à une telle initiative salvatrice qui ouvre les portes d’un écosystème politique favorable à la culture du patriotisme, du militantisme et à la célébration des vraies valeurs démocratiques. Au dire de l’opérateur économique, son nouveau choix politique vise à suivre la décision des militants fortement engagés pour le développement du département de l’Ouémé en général et de la commune d’Adjarra en particulier. Autrement, il risque de disparaître. « Nous voici au rendez-vous de l’histoire. J’ai refusé de disparaitre de vos yeux. Mes rapports avec vous, individuellement et même collectivement, ne me permettent plus de vous désobéir, donc de disparaître », explique-t-il. Il s’engage à poursuivre, main dans la main, avec les populations non seulement les chantiers de développement pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, mais aussi marcher avec elles dans les sillons de l’Union, du patriotisme, du travail, du progrès et de la solidarité, du partage et de la tolérance. « Nous marcherons ensemble, mais encore plus forts et unis, encore plus dynamiques et exigeants au nom de la commune d’Adjarra, au nom de Porto-Novo, au nom de tout le département de l’Ouémé. C’est le nouveau défi », insiste l’ancien ténor de l’ombre du Prd. « Nous sommes progressistes parce que nous voulons travailler d’abord pour Adjarra, pour notre département, pour les pauvres, pour les veuves et les orphelins, pour les personnes démunies », souligne Germain Wanvoègbè avant rendre hommage au président du Prd, Me Adrien Houngbédji qui constitue pour lui et pour tous une source d’expériences et d’inspiration.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2124 fois