Les femmes du bureau exécutif du parti Union progressiste étaient au contact de leurs sœurs d’Agla à Cotonou, samedi 22 décembre dernier. Cette rencontre vise à les mettre au parfum des textes et des attributs du nouveau parti avec ses innovations.

Les membres du bureau exécutif de l’Union progressiste ont entamé une tournée de vulgarisation des textes du parti depuis quelques jours. C’est dans ce cadre que les femmes du bureau exécutif ayant à leur tête la ministre de la Famille, Bintou Taro Adam, ont pris d’assaut le centre des jeunes et des loisirs d’Agla pour échanger avec leurs sœurs sur les textes fondamentaux du parti. Celle-ci a salué l’engagement des femmes à militer au sein de ce nouveau parti, raison de leur déplacement en ces lieux. Tout en faisant référence à l’épanouissement de la femme qui résulte de son autonomisation, elle les convie au travail pour réussir à relever les défis. La ministre de l’Enseignement supérieur, Marie-Odile Attanasso, à son tour, les a exhortées à la solidarité qu’elles doivent désormais incarner pour un nouvel élan de militantisme. Sèdami Mèdégan Fagla, membre du bureau exécutif et initiatrice de cette séance de vulgarisation dans ce quartier de Cotonou indique que la présence des femmes en ces lieux témoigne de leur détermination à porter le flambeau du parti qui, pour elle, est un grand instrument de développement par lequel les femmes doivent pouvoir s’exprimer sur l’échiquier national. « Il nous revient, nous, vaillantes militantes de ce vivier politique, de le faire grandir et de l’imposer par notre travail comme étant le premier parti politique en République du Bénin », dit-elle. Elle révèle que les prochaines élections législatives, constituent le premier test de mobilisation pour s'assurer une majorité confortable au point d’insuffler une nouvelle dynamique à l’animation de la vie politique au parlement. « Ainsi, braves camarades, prenons d’assaut nos quartiers, nos arrondissements, nos villages, nos villes, nos circonscriptions électorales, et pourquoi pas tout le Bénin pour montrer qu’en réalité, ce que femme progressiste veut, Dieu le veut », a-t-elle souligné.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3324 fois