Le bureau exécutif du parti Union progressiste était face aux hommes des médias, ce jeudi 20 décembre à Cotonou. L’objectif est d’exposer d’une part les innovations contenues dans ses textes et d’autre part, de présenter les organes exécutifs du parti après sa création le 1er décembre dernier et rendre publiques les tâches assignées au bureau exécutif transitoire.

C’est connu des Béninois que l’Union progressiste est officiellement créée avec deux actes majeurs dont le congrès constitutif du 1er décembre dernier et les formalités administratives subséquentes. Les statuts et règlement de ce parti qui se réclame de la gauche démocratique sont déjà disponibles et l’on peut relever plusieurs innovations majeures selon les explications du 1er vice-président du parti. Abraham Zinzindohoué fait savoir que le parti donne une place de choix au membre actif qui est électeur et éligible selon les dispositions statutaires. On relève que les membres des bureaux d’une instance sont élus par les membres de l’Assemblée générale de l’instance, dans les conditions prévues par les statuts, alors que c’est une disposition mitigée, par le passé. Deux commissions seront créées dont celle du fichier central et des élections internes qui serait chargée de la tenue du fichier où sont inscrites toutes les informations concernant tous les militants du parti. La Commission nationale des investitures à autorité sera également créée pour préparer les investitures en vue des élections politiques. Elle organise la consultation démocratique des membres du parti sur les investitures ou le soutien des candidats aux élections, quelles que soient les élections. Elle est également responsable devant le bureau politique qui rend compte au Conseil national et au Congrès. Abraham
Zinzindohoué va préciser que le parti sera dirigé par deux organes dont le bureau politique et la direction exécutive nationale pour une période transitoire d’un an et ayant cinq tâches principales. Il explique que ces deux organes auront pour tâche, d’amener les militants à remplir les formalités d’adhésion au bloc de sorte que le parti soit capable de donner l’effectif de ses militants dans chaque quartier et ville et d’ouvrir l’adhésion à tous les citoyens convaincus des idéaux et approches du parti. Il poursuit qu’ils auront à installer les structures de base pour se préparer et gagner les prochaines joutes électorales. Ces deux organes vont œuvrer aussi pour l’organisation du premier congrès ordinaire qui aura lieu en décembre 2019 au plus tard. Les couleurs ainsi annoncées, le bureau exécutif informe d’une tournée de campagne de vulgarisation des attributs de ce nouveau parti dont les précurseurs sont fiers d’avoir pu concrétiser un rêve vieux de près d’un demi-siècle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3719 fois