La ligue de la Jeunesse progressiste s’est réunie, samedi 10 novembre dernier, à Natitingou. Sous le leadership de leur président national, Jean Aholou, les jeunes du Bloc progressiste de l’Atacora conduits par Jean-Yves Koupoguè et soutenus par des aînés ont réaffirmé leur soutien total aux actions et réformes du gouvernement.

Les populations de Natitingou et environs ont massivement répondu, samedi 10 novembre dernier, à l’appel de la ligue de la jeunesse du Bloc progressiste. A la place de l’ex-Cpr, les différents orateurs qui se sont succédé ont félicité le président de la République, Patrice Talon, pour toutes les réformes entreprises.
Adidjatou Biao, représentante des femmes du Bloc progressiste de Natitingou, a fait part de son admiration pour le leadership dont fait montre le président Talon.
Pour elle, les femmes sont assujetties au leadership des hommes d’actions, affirment et confirment leur appartenance à la mouvance présidentielle.
Pour sa part, Cheick Nourou Dine Mohamed Sani, imam central de Natitingou s’est réjoui que les populations se rassemblent pour soutenir celui que Dieu a choisi pour diriger le Bénin. Un soutien mérité au vu des différentes réalisations déjà à l’actif du gouvernement et des divers projets en cours au profit des populations. Ce n’est pas le représentant des jeunes qui dira le contraire.
Pour Kouagré Mathieu Kouagoutia, représentant des jeunes, le président de la République est au chevet de ses concitoyens. Raison pour laquelle il a lancé un vibrant appel à toutes les forces vives afin qu’elles s’associent à la formation du Bloc progressiste. Les jeunes, proclame-t-il, s’inscrivent dans la dynamique de la réalisation du PAG et déclarent être unis contre vents et marées pour soutenir le président de la République.
Ce que confirme l’ancien ministre Thomas Yombo qui pense que le salut n’est pas dans l’opposition. Il faut du sang neuf au Bloc progressiste pour avancer.
Un avis partagé par Jean Yves Koupoguè, président de la ligue des jeunes de l’Union progressiste de l’Atacora. « Cette forte mobilisation est le signe de l’adhésion des participants pour apporter leur soutien franc et ferme au gouvernement du président Patrice Talon », apprécie-t-il.
Jean Aholou, président national de la ligue de la jeunesse du Bloc progressiste, en relevant les actions et réformes en cours actuellement, s’est attardé sur le projet d’enregistrement à titre dérogatoire d’état civil qui permettra à environ deux millions cinq cent mille Béninoises et Béninois de disposer gratuitement d’actes de naissance. Il n’a pas occulté le lancement imminent du projet Arch dont la phase opérationnelle en janvier prochain permettra d’assurer la prise en charge sociale et sanitaire à environ trois cent cinquante mille personnes.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3640 fois