La réforme du système partisan déchaîne les passions au niveau du paysage politique béninois. A en juger par l’intérêt que la question a suscité auprès des militants de l’Alliance ABT, au cours de leur congrès extraordinaire des 27 et 28 octobre à Parakou. A l’unanimité, ils ont entériné le choix de leur bureau politique de rejoindre les forces politiques regroupées au sein du bloc Dynamique républicaine.

Commencé, samedi 27 octobre dernier à Parakou, le congrès extraordinaire de l’Alliance ABT a pris fin, hier dimanche, sous l’égide du président du parti, Abdoulaye Bio Tchané. Les militants, fortement mobilisés et venus de tous les départements, ont procédé à l’analyse de la réforme du système partisan en cours au
Bénin, à travers les implications du regroupement politique au sein de la Mouvance présidentielle à laquelle appartient leur alliance.
Ainsi, prenant la mesure de la situation, informera le conseiller politique de l’alliance, Assane Séibou, qui a donné lecture du rapport, les congressistes ont, au sujet du processus en cours, affirmé leur soutien pour sa poursuite. Ils ont accepté à l’unanimité le principe de fusion de leur alliance sous les mêmes conditions que toutes les autres formations politiques, pour compter de la date de création de la nouvelle force unitaire. Pour ce faire, ils ont également donné leur accord, afin que le président Abdoulaye Bio Tchané accomplisse les formalités d’usage pour sa constitution. Enfin, les militants l’ont expressément autorisé à effectuer la formalité de fusion.

Passage obligé

Intervenant donc dans un contexte de réforme du système partisan qui oblige toutes les formations politiques à se mettre en conformité avec les nouvelles lois, la Charte des partis et le Code électoral, ce congrès était le cadre idéal pour officialiser l’adhésion de l’alliance au bloc de la Dynamique républicaine, a indiqué le président Abdoulaye Bio Tchané. L’alliance, a-t-il précisé, est consciente qu’elle ne peut pas prendre une décision aussi importante qui engage son avenir, sans pour autant réunir ses instances qui doivent y statuer.
En effet, bien que la volonté ait déjà été manifestée par le bureau politique de l’alliance qui travaille pour la création du parti de type républicain, la question de l’adhésion ne peut être entérinée que par les militants à la base réunis en congrès. Il s’ensuit que l’Alliance ABT est en phase avec la nouvelle charte des partis politique et le nouveau code électoral, a fait constater son président. « Elle ne peut pas rester en marge des nouvelles réformes du système partisan. Aujourd’hui, la tendance vers les grands regroupements politiques est inévitable et nous devons tout faire, pour être en première ligne », a-t-il averti. « Il vaut mieux avoir une part d’un grand gâteau que d’avoir à soit seul, un petit gâteau », a insisté Abdoulaye Bio Tchané.
Outre les motions des jeunes, des femmes et des sages pour réaffirmer leur soutien à leur président et au chef de l’Etat, l’Alliance ABT a eu droit aux messages des partis amis. Ayant voulu être témoins de ce grand évènement, Nicaise Miguel pour le compte de
Bénin en Route, l’ancien ministre François Abiola, le général Robert Gbian, les députés Adam Bagoudou et Rachidi Gbadamassi, ont encouragé les congressistes. A travers la constitution des grands ensembles, ils voient une vitalité de la démocratie béninoise et un assainissement de l’environnement politique national

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3309 fois