L’échiquier politique du Bénin a enregistré, samedi 1er septembre dernier à Parakou, la naissance d’un nouveau parti. C’était à la faveur d’un congrès de refondation et d’orientation politique. Dénommé Lobby 229, il se réclame de la mouvance présidentielle et compte mieux accompagner les actions du chef de l’Etat et de son gouvernement.

Le paysage politique béninois s’est agrandi d’un nouveau parti dénommé « Lobby 229 ». Il a été porté sur les fonts baptismaux à Parakou par Pierre Hinvi et les siens, samedi 1er septembre dernier.
Né de la fusion avec le Parti démocratique Wadédji, Lobby 229 est, selon ses fondateurs, un parti du peuple. Estimant que le président Patrice Talon est dans la bonne dynamique, ils entendent le soutenir aux côtés des autres partis du grand bloc du Nord qui est en gestation. Aussitôt après avoir vu le jour Lobby 229 adhère déjà à la dynamique unitaire pour l’assainissement du paysage politique au Bénin.
« Nous avons désormais à la tête de ce pays un président qui met en pratique, mot par mot, phrase par phrase, paragraphe par paragraphe, son programme d’actions qu’il a publié, alors qu’il était en campagne électorale », a indiqué Pierre Hinvi. Selon lui, c’est une première au Bénin. Aussi, voit-il en sa personne l’ex-président du Ghana, Jerry Rawlings. « Nous avons chaud parce que nous ne voulons pas nous départir de nos anciennes habitudes », a-t-il poursuivi.
Pour Pierre Hinvi et les militants de son parti, le chef de l’Etat et son gouvernement travaillent pour l’avenir du pays. Ils ont alors appelé à soutenir les réformes engagées dans les divers secteurs et domaines d’activités.
Des messages de soutien leur ont été apportés au cours du congrès. Le président Sébastien Dohou s’est réjoui de constater que son parti, Congrès des démocrates unis et Lobby 229 ont une convergence de vues, par rapport au développement du Bénin?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 835 fois