« Personne ne décidera plus jamais du sort de ce peuple en dehors de lui ». Ainsi s’exprimait Jean-Cocou Zounon, porte-parole de la Coalition pour la défense de la démocratie (Cdd), saluant ainsi l’échec de la révision, jeudi dernier à l’Assemblée nationale. «C’est une grande victoire du peuple que les députés de la minorité parlementaire vient encore de remporter », se réjouit-il.

« Nous tenons ici à rendre un vibrant hommage à tous les députés de la minorité parlementaire pour leur constance, leur unité d’action, leur audace, leur amour pour la patrie et leur fermeté », ajoute M. Zounon. Selon lui, les partis politiques proches de cette organisation soutiennent qu’il faut travailler à contraindre le pouvoir à respecter la démocratie, les droits de l’Homme et l’État de droit.
Pour la Cdd, il faut aller aux élections libres, transparentes et crédibles et réunir les conditions pour les états généraux de la nation afin de revoir la gouvernance du pays.
La Cdd a saisi l’occasion pour dénoncer la dissuasion des manifestations visant à assiéger le Parlement, jeudi dernier où la plénière se réunissait. « Toutes les voies menant à l’Assemblée nationale ont été bloquées ; l’esplanade de l’Assemblée nationale était remplie de policiers armés jusqu’aux dents », a déploré Jean-Cocou Zounon.
Il conclut que la « victoire » a été aussi possible grâce à l’unité et à la détermination de la Cdd qui, de jour en jour, s’affirme comme un «bloc qui refuse la fatalité et s’oppose fermement à la remise en cause des acquis démocratiques dans notre pays ».

Yêdafou KOUCHÉMIN (Stag).

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 4139 fois