Le secrétaire général de l’alliance Forces démocratiques unies (Fdu) du professeur Mathurin Nago prend ses distances vis-à-vis de cette formation politique. C’est par une lettre de démission que Michel Sogbossi a annoncé son départ des Fdu, une alliance de partis politiques qui a participé aux élections législatives de 2015. La lettre de démission en date du lundi 16 avril 2018 n’a pas donné autre détail sur ce départ impromptu de l’ancien ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de 2010-2011 du président Boni Yayi.

« Pour convenances personnelles, je ne me sens plus en mesure de continuer ma lutte politique au sein de l’alliance des Forces démocratiques unies (Fdu) dont vous êtes le président », a indiqué Michel Sogbossi. Il a par ailleurs demandé au président Mathurin Nago de procéder à son remplacement comme signataire sur le compte bancaire de l’alliance au cas où cela n’aurait pas été fait.
Joint au téléphone, Michel Sogbossi a confirmé sa démission. Mais il a préféré garder le silence sur sa prochaine destination. « Vous serez situés les jours à venir », a fait savoir le désormais ancien secrétaire général de l’alliance Fdu.
Le départ de Michel Sogbossi des Fdu paraît curieux, pour la simple raison que la réforme du système partisan fait grand bruit au Bénin depuis quelques jours. Et pour se conformer aux exigences de cette réforme, les responsables de partis politiques se plient en quatre pour une large adhésion des partis politiques. C’est également la préoccupation du secrétaire général démissionnaire qui, en prélude au congrès des Fdu tenu le 20 janvier dernier a affirmé : « Nous devons aller à de grands regroupements politiques. Ainsi, nous sommes partants pour la réforme du système partisan. On ne peut pas continuer avec l’émiettement de l’arène politique de notre pays ».

Alexis METON

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1286 fois