Le député Guy Mitokpè veut comprendre les tenants et les aboutissants d’une lettre du ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, en date du 1er février dernier, et à travers laquelle il mandate la Société de gestion et d’intermédiation (Sgi) du Bénin de rechercher des investisseurs potentiels pouvant racheter la dette intérieure bancaire du Bénin, d’un montant de 350 milliards francs Cfa. Par le biais d’une question d’actualité qu’il a introduite, mardi 27 mars dernier, l’élu du peuple réclame au gouvernement tous les contours de ce dossier.

Le député Guy Mitokpè demande au gouvernement d’expliquer à la Représentation nationale la pertinence d’une telle démarche pour l’économie béninoise. Surtout que, selon lui, le 28 avril 2016, par l’entremise du ministre d’Etat Pascal Irénée Koupaki, le gouvernement annonçait la nécessité, cite-t-il, de « contenir le risque de refinancement de la dette parce que le refinancement de la dette, lorsqu’il est fréquent, limite les interventions de l’Etat dans d’autres domaines prioritaires ». Mieux, à en croire le parlementaire, membre de l’Opposition, selon les dernières données de la Caisse autonome d’amortissement (Caa), en vingt-et-un mois, c’est-à-dire du 31 mars 2016 au 31 décembre 2017, la dette publique du Bénin serait passée de 2101,17 à 2927,44 milliards F Cfa. Guy Mitokpè exige par ailleurs du gouvernement la liste des actionnaires de la Sgi-Bénin chargée de mener l’opération de rachat de la dette intérieure bancaire pour le compte de l’Etat béninois et les dates à partir desquelles ils ont acquis lesdites actions. L’élu du groupe parlementaire « La voix du peuple » fonde sa question d’actualité sur la base des dispositions de l’article 110 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1442 fois