Le chef de l’Etat reçoit désormais le renfort du mouvement politique « Ensemble osons l’avenir ». Clotaire Olihidé et les siens donnent toute leur caution aux actions et aux réformes du gouvernement. Ils ont révélé ce choix lors de la rentrée politique de cette dynamique politique tenue, ce samedi 24 mars, à Pobé. Le mouvement politique entend accompagner sans réserve toutes les initiatives de développement du régime du Nouveau départ. Car, pour Clotaire Olihidé, coordonnateur national de « Ensemble osons l’avenir », l’échec du président Patrice Talon sera l’échec de tous les Béninois et surtout de la jeunesse dont l’avenir déjà relativement compromis ne fera que s’assombrir. Le mouvement politique trouve que le président de la République est sur la bonne voie. « Les choix actuels du président Patrice Talon et de son gouvernement quoique parfois discutables ou incompris pour certains, nous semblent pour la plupart largement positifs et susceptibles de redonner vie au pays et espoir à la jeunesse », note le coordonnateur national de la dynamique politique « Ensemble osons l’avenir ». Clotaire Olihidé entend accompagner le gouvernement pour des victoires certaines. Il salue d’ores et déjà, au plan politique, la réforme du système partisan. Pour le coordonnateur national de « Ensemble osons l’avenir », l’assainissement et la réorganisation des partis politiques est aujourd’hui une urgence. « En attendant la révision de notre Constitution qui, nous l’espérons, interviendra avant la fin du mandat en cours, la réforme du système partisan constitue un des piliers autour duquel se réorganisera tout notre système politique qui a largement montré ses limites et qui présente des signes d’essoufflement de plus en plus évidents et inquiétants », analyse l’expert des questions électorales. Cette réforme du système partisan, poursuit Clotaire Olihidé, reste un projet majeur que le président Patrice Talon doit faire aboutir à tout prix pour éviter au Bénin de prononcer sous peu le requiem de sa démocratie. Pour ce faire, insiste-t-il, le Bénin devra revoir les bases de son système politique qui favorise actuellement l’éclosion de centaines de partis politiques, réviser la charte des partis politiques qui ne prévoit aucune mesure efficace de traçabilité du financement des formations politiques, ouvrant ainsi la porte grandement aux fonds occultes et à la corruption galopante, mais aussi ne promeut pas l’unité nationale. « Nous devrons absolument repenser un système politique qui n’aménage pas véritablement d’espace ni pour le débat public, ni pour l’éducation et la formation des citoyens, encore moins pour la promotion des couches les plus vulnérables comme les jeunes, les femmes », relève le coordonnateur national de la dynamique politique « Ensemble osons l’avenir ». Clotaire Olihidé dit soutenir sans faille cette initiative du chef de l’Etat visant le regroupement des partis politiques sans occulter les autres réformes telles que la mise en œuvre de l’ambitieux Programme d’actions du gouvernement (Pag) et la lutte contre la corruption et l’impunité.

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 1182 fois