Le président du Parti Le Réveil (Plr), Félix Dossou Dansou, a procédé, dimanche 10 décembre dernier, à l’installation du bureau local de son parti dans l’arrondissement d’Akassato. Ce fut l’occasion pour lui d’expliquer aux militants à la base, les différentes actions du gouvernement qui visent le développement du Bénin.

Le Parti Le Réveil (PLR) se prépare activement pour les législatives de 2019. Pour pouvoir atteindre ses objectifs, il a démarré l’installation des bureaux de section dans les arrondissements. Dimanche 10 décembre dernier, celui de l’arrondissement d’Akassato a été installé par le président du parti Félix Dossou Dansou. A l’en croire, il s’agit d’avoir une assise sur l’échiquier politique national afin de mieux soutenir les actions du président Patrice Talon.
Plusieurs raisons l’ont conduit à ce choix. Dans son analyse, Félix Dossou Dansou a abordé la corruption comme une gangrène qui freine le développement du Bénin. Pour se justifier, il a rappelé que le président Kérékou a beau crier de combattre le fléau de la corruption sans succès tout comme le président Dieudonné Soglo qui n’a pas pu « faire rendre gorge » aux corrupteurs comme il l’a promis.
Quant au président Yayi Boni qui a même organisé une marche contre la corruption, il n’a pas pu non plus combattre la corruption. Au contraire elle s’est accentuée en son temps et s’est généralisée dans tous les domaines. « Seul le président Patrice Talon est décidé contre vents et marées pour en finir avec la corruption », a dit le président du Parti Le Réveil. Cette détermination s’observe à travers les luttes contre les faux médicaments et les détournements de fonds publics, souligne Félix Dossou Dansou. Pour le succès de ces actions qui visent le développement du pays, Félix Dossou Dansou a invité les députés « à ne pas s’ingérer dans les affaires qui souillent notre pays». Il a aussi invité les populations à rester sereines et à soutenir convenablement le Programme d’action du gouvernement (Pag 2016-2021).
Par ailleurs, le président du Plr soutient que la cherté de vie aujourd’hui n’est pas du fait du président Patrice Talon. Pour lui, elle est générale et partout dans la sous-région de l’Afrique.
Plusieurs autres actions concourent au développement du Bénin et méritent le soutien de tous. Au nombre de ceux-ci, Félix Dossou Dansou a évoqué le Recensement administratif à vocation d'identification de la population (Ravip) qui, selon lui, est un outil précieux de développement. Cet outil de développement, a-t-il expliqué, est appelé à être sollicité dans tous les actes civils, administratifs, sociaux ainsi que dans les transactions économiques et financières. Il a pour finalité de regrouper toutes les données relatives à l’identification des personnes physiques, d’établir des statistiques, de préserver l’historique de ces données et de garantir l’authenticité des données enregistrées. Ainsi, le registre national servira de base à la production des documents d’identification à toute personne notamment, la carte nationale d’identité, les documents de voyage, le permis de conduire ainsi qu’à la production des données nominatives, personnelles et biométriques qui seront mises à la disposition de l’organe désigné par la loi. Ainsi, le Ravip n’est pas destiné à une quelconque élection. A cet effet, il a invité toutes les populations de la sixième circonscription électorale à sortir massivement pour se faire recenser.
Il a rappelé aux populations la construction de l’aéroport de haut standing à Glo-Djigbé sans oublier le projet du lac Nokoué qui regroupe cinq communes. Le Plr a connu l’entrée d’un ancien candidat malheureux aux législatives, Valentin Todohounsi. Ce dernier entend se battre aux côtés du Plr pour l’enracinement du parti dans l’arrondissement d’Akassato et réaliser un exploit en 2019.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1975 fois