Les dix-neuf conseillers communaux de Bémbèrèkè ont été convoqués pour le lundi 27 novembre prochain, afin d’effectuer le vote de défiance à l’encontre du maire Yarou Gounou. La présente procédure fait suite à l’échec de la tentative de conciliation initiée, il y a quelques jours à Parakou, par le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé.

Le processus de destitution du maire Yarou Gounou, lancé par 14 des 19 conseillers communaux de Bembèrèkè, lundi 6 novembre dernier, suit son cours. N’approuvant plus la gestion de leur premier responsable, ces conseillers dissidents avaient demandé la convocation d’un vote de défiance pour le mettre à l’épreuve. Devant le préfet du Borgou qui les a réunis pour les concilier, ils étaient restés fermes sur leurs positions. Ces derniers lui reprochent son incapacité à conduire les séances du conseil communal, la surfacturation dans la réalisation de certaines infrastructures, l’anarchie dans le mode de gestion des marchés publics et la monotonie dans la gestion de la commune. A cela, il faut ajouter l’opacité entretenue, selon eux, dans la gestion de la coopération décentralisée.
Aux dernières nouvelles, le maire a répondu à leur sollicitation. Faisant suite au courrier de l’autorité préfectorale constatant l’échec de la séance de conciliation, et se conformant aux dispositions légales en la matière, il vient de les convoquer à une session extraordinaire pour le lundi 27 novembre prochain?

Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1976 fois