VOEUX 2016
Lazare AKPAHOU

Lazare AKPAHOU

Les autorités du Bénin ont fait le choix de libérer les espaces publics illégalement occupés. Une décision mise en application depuis quelques semaines non sans causer de dégâts aux occupants irréguliers qui doivent changer d’habitudes, d’activité et surtout de lieu. Au nombre de ceux-ci, les conducteurs de taxi-moto, les vendeurs d’articles divers et autres individus qui dorment à la belle étoile.

Les manifestations officielles de la célébration de la fête de vodoun se sont déroulées au quartier Zogbo ce mardi 10 janvier, en présence du maire Léhady Soglo. Les chefs traditionnels, les adeptes ont chanté les louanges de leurs divinités respectives. Plusieurs sacrifices ont été consacrés à cette célébration qui est placée sous le signe de la fraternité et de la paix.

Le travail de déguerpissement forcé entamé par le Gouvernement continue sur le terrain. Les équipes du ministère du Cadre de vie et du Développement durable celles de la préfecture ont investi, vendredi 6 janvier dernier, plusieurs quartiers de Cotonou. Contrairement à ce qui a été fait à Fidjrossè, Houéyiho, Aïbatin, deux jours avant, à Zongo le travail effectué laisse un goût d’inachevé.

Le déguerpissement forcé a démarré dans la matinée du mercredi 4 janvier sur la route Houéyiho-Fidjrossè. Plusieurs bulldozers ont transformé en ruines en l’espace de quelques heures les boutiques, ateliers et autres magasins situés aux abords de la route qui longe les rails dans le quartier Fidjrossè. Les cris de détresse régulièrement lancés par la foule n’y ont rien fait. Récit d’une journée mouvementée.

La police a mis en place un dispositif sécuritaire au cours du dernier trimestre 2016 dans le but de réduire considérablement les accidents de circulation de fin d’année. La police nationale, le Centre national de sécurité routière (CNSR), les sapeurs- pompiers et les ONG en charge de la lutte contre les accidents ont fédéré leurs actions pour plus d’efficacité. Résultat, le Bénin enregistre moins d’accidents de circulation en 2016.

L’opération de libération forcée des espaces publics censée démarrer ce lundi 2 janvier n’a pas eu lieu. Le ministère du Cadre de vie a fait le constat sur le terrain que la plupart des Béninois s’exécutent de bonne foi après l’expiration du délai. Les autorités ont décidé de laisser ces libérations volontaires s’achever avant de passer à la vitesse supérieure.

Les curieux qui ont choisi la place de l’Etoile rouge pour réveillonner et voir sonner les douze coups de minuit en compagnie du géant système de jeu lumineux installé par la mairie, ont été déçus. Et pour cause, le système s’est arrêté peu avant minuit à la surprise générale des fêtards et n’a repris que plusieurs dizaines de minutes plus tard.

La Grande chancellerie de l’Ordre national du Bénin a organisé ce mercredi 28 décembre à Cotonou une cérémonie de distinction honorifique au profit de 25 agents dont Paul Elie Yahouédéhou de l’Onip. Ce couronnement est une reconnaissance de la nation pour les divers sacrifices consentis pour l’Etat par les récipiendaires dans leurs parcours professionnels.

Le Cadre de concertation sur la gouvernance au Bénin (CCGB) s’est prononcé, ce mardi 27 décembre à Cotonou, sur les huit mois de gestion à la tête de l’Etat par le président Patrice Talon. Les grandes décisions et les actes pris par le Gouvernement depuis le 6 avril dernier ont été passés au peigne fin.

Le ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales, en collaboration avec Jama’at islamique Ahmadiyya au Bénin, a organisé jeudi 22 décembre, une cérémonie de remise de dons aux orphelins et aux grands brûlés de Tori-Avamè. Les enfants de SOS Villages d’enfants d’Abomey-Calavi et les élèves de l’Ecole béninoise pour les sourds ont également reçu la délégation ministérielle.

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine