VOEUX 2016
Thibaud C. NAGNONHOU,  A/R Ouémé-Plateau

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Le président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, sera en mission au Bénin du jeudi 23 au dimanche 26 mars prochain. L’information a été donnée par le président de l’Assemblée nationale au cours de la séance plénière du vendredi 17 mars dernier. Selon l’agenda de la visite présenté par Me Adrien Houngbédji, le président Claude Bartolone sera dans l’après-midi du vendredi 24 mars prochain au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Il sera reçu en audience par son homologue béninois, Me Adrien Houngbédji.

Les députés ont adopté ce mardi 21 mars, la proposition de loi fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main-d’œuvre et de résiliation du contrat de travail en République du Bénin. Le texte comporte soixante-quatre articles regroupés en huit titres.

Les travaux de la deuxième session extraordinaire de l’année 2017 se poursuivent à l’Assemblée nationale. A la faveur de leur séance plénière du vendredi 17 mars dernier, les députés ont examiné et adopté la proposition de loi portant régime général des collaborateurs extérieurs de l’Etat, l’un des textes ayant suscité une levée de boucliers des syndicalistes.

Le projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990 pourrait ne pas être examiné en procédure d’urgence comme le souhaite le président de la République. La tendance est à la prudence à l’Assemblée nationale où les députés comptent consulter d’abord leur base avant toute décision.

L’Assemblée nationale a officiellement été saisie du projet de loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990. Le dossier a été transmis avec une lettre de demande de session extraordinaire pour l’examen en procédure d’urgence de cette réforme politique et institutionnelle chère au chef de l’Etat.

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) et la Fédération syndicale des travailleurs du ministère de l’Economie et des Finances (Fésyntra-Finances) ont à l’œil l’Assemblée nationale à propos de certaines lois qu’elles taxent de « liberticides ». Elles ont organisé un sit-in ce jeudi 16 mars sur l’esplanade du palais des Gouverneurs à Porto-Novo.

Onze députés demandent des comptes au Gouvernement par rapport à l’opération de déguerpissement des occupants illégaux des espaces publics qui se déroule dans les grandes villes du Bénin. Ils ont conjointement déposé, mardi 14 mars dernier, une question orale avec débat sur la table du président de l’Assemblée nationale qui va le notifier ensuite à l’Exécutif.

  La procédure de révision de la Constitution du 11 décembre 1990 au Bénin ne cesse de susciter à chaque tentative de vives controverses, surtout avec le concept du consensus consacré en « principe à valeur constitutionnelle » par la Cour constitutionnelle. Face à la polémique actuelle autour du projet en route pour l’Assemblée nationale, il est impérieux que le juge constitutionnel soit saisi pour clarifier les choses et fixer les uns et les autres par rapport à la procédure.

Une équipe du Groupe de la Banque mondiale a échangé ce mardi 14 mars avec les députés à l’Assemblée nationale. Cette rencontre qui a permis aux deux parties de faire le « diagnostic systématique pays » à travers l’identification des grandes contraintes et opportunités de développement du Bénin, s'inscrit dans le cadre de la préparation de la nouvelle stratégie de cette institution financière avec ses pays membres.

L’Assemblée nationale a effectivement ouvert ce lundi 13 mars, sa deuxième session extraordinaire de l’année 2017 avortée faute de quorum jeudi 9 mars dernier. Mais les députés n’ont pu démarrer l’étude des dossiers pour la simple raison qu’aucun rapport n’est encore suffisamment mûr pour être débattu en plénière.

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine