VOEUX 2016

Reconnaissance de mérite : Des icônes des arts plastiques du Bénin distinguées

Écrit par 
Publié dans Culture
mercredi, 28 décembre 2016 04:59

La génération actuelle des plasticiens du Bénin est redevable aux aînés qui leur ont passé le flambeau. Réduits au silence et de moins en moins présents sous les projecteurs, ceux-ci ont été honorés dans le cadre du projet « Lumière sur les icônes du Bénin en arts plastiques ».

 

Deux associations œuvrant pour la promotion et la visibilité des arts plastiques au Bénin se sont donné la main dans le cadre du projet « Lumière sur les icônes du Bénin en arts plastiques » pour honorer quelques-uns des précurseurs de ces arts au Bénin, distinguant par la même occasion, quelques autres acteurs dont l’engagement se veut constant. Il s’agit de l’association dénommée Carrefour des arts visuels (Cav-Bénin) et de la Fédération des associations professionnelles des plasticiens et graphistes du Bénin (Faplag-Bénin). Le président de ladite fédération, Philippe Abayi, s’est montré particulièrement engagé pour cette initiative. Selon lui, les plasticiens font un travail d’orfèvre qui n’est pas souvent dévoilé au grand public. Conséquence, ils sont souvent peu connus, à peine valorisés, même s’ils constituent de réels ambassadeurs de la culture. Et c’est pour y remédier que le projet « Lumière sur les icônes du Bénin en arts plastiques » a été mis en place par un collège de personnes ressources pour identifier dans le lot des précurseurs des arts plastiques au Bénin, certains pionniers et les mettre en vedette, explique-t-il. « Ce sont nos maîtres », lance fièrement Philippe Abayi.
Ce collège composé entre autres de Joseph Adandé, Issa Kpara, Eric Totah, Samuel Ahokpa, Marie Grégoire Noudéhou, Didier Houénoudé, tous des acteurs culturels de renom, a travaillé et sélectionné quelques acteurs à distinguer. Il s’agit d’Armand Pascal Aniambossou, Gratien Zossou, Romuald Hazoumè, Hilarion Adandé, Daniel Arayé, Apollinaire Yves Pédé, sa majesté Doro Sounon Dorogui, Cosme Alladassi, Koffi Gahou, Dominique Kouassi Gnonnou… Samedi 24 décembre dernier à la Médiathèque des diasporas pour certains et un peu plus tôt pour d’autres, des trophées, des attestations de reconnaissance ainsi que des enveloppes financières symboliques leur ont été offerts en guise de gratitude et de reconnaissance.
Mais c’est surtout la Faplag, note son président, Philippe Abayi, qui se sent singulièrement honorée par cette sélection de récipiendaires. Une fierté légitime, insiste-t-il, au regard de l’importance grandissante des arts plastiques au Bénin. Et à ces artistes d'antan qui ont excellé en peinture, sculpture contemporaine, céramique d’art, tapisserie, sculpture, dessin d’art… il est décerné la palme du travail accompli, surtout qu’ils ont su transmettre le flambeau à d’autres artistes non moins talentueux. Au milieu des heureux honorés du samedi 24 décembre dernier, il y avait aussi un promoteur et entrepreneur culturel. Lequel est distingué pour son engagement de vieille date aux côtés des plasticiens. En plus de cela, Eric Totah, porte-parole du jury et Philippe Abayi ont reconnu à Ousmane Alédji, directeur du centre culturel Arttistik Africa, un soutien constant à tous les artistes et aux plasticiens surtout. « Le choix de tous les membres du jury s’est unanimement porté sur vous parmi quatre autres challengers », dévoile Eric Totah avant la remise du trophée au lauréat. Lequel s’est aussi vu honoré par les autres récipiendaires qui ont fait de lui leur porte-voix. Ousmane Alédji saisit cette aubaine pour inciter les artistes plasticiens à plus de travail et à davantage d’investissement dans le secteur culturel en général pour porter loin le rêve du Bénin culturellement épanoui.

Lu 417 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine