VOEUX 2016

Promotion du patrimoine matériel et immatériel : Un festival international pour valoriser la culture de Porto-Novo

Écrit par 
Publié dans Culture
mercredi, 28 décembre 2016 04:55

Du 4 au 14 janvier prochain, se déroulera la première édition du Festival international des arts et culture de Porto-Novo. C’est une initiative du conseil municipal de la ville. Le maire Emmanuel Zossou entouré de ses adjoints a annoncé l’événement à la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée lundi 26 décembre dernier à l’Ecole du patrimoine africain (EPA) à Porto-Novo.

Porto-Novo sera sous les projecteurs du 4 au 14 janvier prochain. En effet, pendant dix jours, la ville va abriter le Festival international de Porto-Novo organisé à l’initiative du conseil municipal. Ce festival qui est à sa première édition sera désormais une activité culturelle annuelle de la ville ; il est inscrit dans le Plan de développement municipal adopté en décembre 2015, informe le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, lors de la conférence de presse tenue lundi dernier pour annoncer l’évènement. «Porto-Novo, Adjatchè, Hogbonou, la ville aux trois noms, aux trois cités et aux trois religions, est incontournable au plan culturel à cause de son architecture et surtout de la densité de son histoire », souligne le maire. Selon lui, malgré cet environnement et cette richesse du patrimoine matériel et immatériel dans la ville, le tourisme est très peu valorisé. C’est pourquoi, la mairie a décidé de l’organisation de ce festival pour la valorisation de ce trésor culturel dans une dynamique de l’intercommunalité en ouvrant sa tribune aux communes voisines représentant le grand Porto-Novo à savoir Sèmè-Podji, Akpro-Missérété, Adjarra et Avrankou à travers leurs différents groupes culturels pour le rayonnement de la région. Ainsi, le Festival international de Porto-Novo porte les espoirs de sauvegarde et de valorisation du riche patrimoine de la ville capitale du Bénin. Il permettra de faire de Porto-Novo une destination touristique. Mais au-delà, il s’agit de la réappropriation par les Porto-Noviens de leur histoire et de leur culture. C’est pour cela qu’il est prévu un volet scientifique qui se traduira par la tenue d’un colloque pour débattre du thème : « Porto-Novo, ville cosmopolite : les liens qui unissent ses habitants ». Les autres grandes étapes du festival sont constituées de foire commerciale et culinaire et le point d’orgue sera le carnaval qui va marquer la clôture du festival. Ce carnaval, à en croire le maire, sera l’emblème du festival de par sa grandeur, sa beauté et sa richesse culturelle et cultuelle. « Ce carnaval sera riche en son et en image et fera sortir dans les rues de Porto-Novo, dans un immense défilé, des milliers de vodun masqués dont des Egoun-Goun et des Zangbétos, des divinités, des artisans, des fanfares, des différents groupes musicaux ainsi que les populations », détaille Emmanuel Zossou qui rêve de voir ce carnaval à l’image de celui de Rio. Le maire a laissé entendre que le choix de la première quinzaine du mois de Janvier retenue pour la tenue de ce festival est stratégique. Il se justifie, explique-t-il, par la proximité avec la fête de l’Épiphanie, fête patronale des Porto-Noviens depuis le début du XXe siècle, et le 10 janvier, fête des divinités endogènes communément appelée la « fête du Vodun ». C’est donc cette période de forte concentration d’activités culturelles et cultuelles que le conseil municipal a choisi pour imposer Porto-Novo comme destination touristique.

Lu 365 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine