VOEUX 2016

Littérature / Nouvelle publication : Luc-Martin Hounkanrin fait l’apologie du mandat unique

Écrit par 
Publié dans Culture
vendredi, 23 décembre 2016 05:53

Le livre « Mandat présidentiel unique de cinq ans : La clé de l’alternance politique pacifique en Afrique» paru à Star Editions a été officiellement présenté au public ce jeudi 22 décembre à Cotonou. Le document qui fait l’apologie du mandat unique est l’œuvre de Luc-Martin Hounkanrin, avocat au barreau de Cotonou.

Une cinquantaine d’années après les indépendances en Afrique, la majorité des pays peinent à décoller. Ils se retrouvent encore pour la plupart dans l’abîme d’une gouvernance politique calamiteuse et d’une démocratie dont les règles de base sont foulées aux pieds. C’est dans ce contexte que Me Luc-Martin Hounkanrin, n’étant pas satisfait de la démocratie en Afrique, publie le livre « Mandat présidentiel unique de cinq ans : La clé de l’alternance politique pacifique en Afrique ». Le document est subdivisé en trois parties en plus de l’introduction et de la conclusion. Dans la première partie intitulé ‘’Echec des démocraties en Afrique’’, l’auteur plante le décor avec les cas de mauvaises expériences de démocratie en Afrique. De Boutéflika en Algérie, 17 ans au pouvoir, à Robert Mugabé au Zimbabwe, 36 ans de pouvoir, Luc-Martin Hounkanrin décrit la tendance de longévité au pouvoir dans les Etats africains qui se disent pourtant démocratiques. Et c’est ce que l’auteur nomme échec de la démocratie qui trouve selon lui ses origines dans un « système politique bâtard ».

Se basant donc sur l’échec des démocraties en Afrique, l’avocat consacre la 2e partie de son livre non pas à la panacée mais au pis-aller qu’est le mandat unique. « La seule manière de garantir l’alternance politique au pouvoir en Afrique est le mandat unique », affirme Luc-Martin Hounkanrin. Ce dernier laisse transparaître dans le livre sa conviction que le mandat unique de cinq ans est ce qu’il faut non seulement pour le Bénin mais aussi pour l’Afrique. « Le mandat unique est un moindre mal », a écrit l’auteur. Le mandat unique, poursuit-il, est « un pis-aller salvateur » pour faire bouger les mauvaises vieilles habitudes politiques. L’auteur va décliner les avantages du mandat unique sans perdre de vue qu’il contient également des limites. Des arguments qui militent en faveur de l’adoption d’un mandat unique dans les Etats africains.
Dans la troisième partie, Luc-Martin Hounkanrin aborde la question de la paix et du développement. Le dialogue, l’équilibre entre les trois piliers de l’Etat, la décentralisation et le système partisan sont pour l’auteur des éléments sans lesquels on ne peut envisager le développement en Afrique. « Mon vœu le plus cher, c’est que tous s’approprient le document pour faire leurs analyses et se faire leurs propres opinions », a souhaité l’avocat.

Lu 563 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine