VOEUX 2016

Promotion de l’inclusion financière: Les promesses des guichets mobiles de microfinance

Écrit par 
Publié dans Economie
mercredi, 16 novembre 2016 04:05

Le Consortium Alafia et l’UNCDF ont organisé, hier mardi 15 novembre, un atelier d’échange et de dissémination des résultats du projet de promotion des guichets mobiles de microfinance au Bénin. Ces résultats valident l’usage des canaux numériques comme un moyen efficace d’inclusion financière dans le pays.

C’est une initiative novatrice de promotion de l’inclusion financière qui fera bientôt florès dans tout le Bénin. Le projet de Guichets mobiles de microfinance semble tenir ses promesses, un an et demi après sa mise en œuvre. Cette initiative financée par le programme Microlead de United Nations Capital Development Fund (UNCDF) vise à utiliser les outils digitaux pour renforcer l’épargne des populations à faibles revenus auprès des services financiers décentralisés (SFD). « Les premiers constats du projet sur le terrain ont révélé sa pertinence, à savoir la facilitation de l’accès, l’acceptation de l’innovation et le potentiel commercial et social, en attestent les résultats chiffrés en un peu plus d’une année de mise en œuvre», assure hier Judith Karl, secrétaire exécutif de l’UNCDF, lors de l’atelier de dissémination des résultats du programme.

Les chiffres sont assez évocateurs du succès enregistré. Quatre nouveaux produits financiers ont été développés ; une cinquantaine de jeunes recrutés et formés au nouveau métier d’agents mobiles de microfinance servant de point d’accès à des services financiers formels ; plus de 7796 personnes touchées dont 60% de femmes et de jeunes ; plus de 28 604 comptes ouverts et près de 709 millions de francs CFA d’épargne collectés. Le projet a également délivré un module d’éducation financière et permis la conception d’une application propriétaire synchronisée à l’application de gestion des SFD. «Les services financiers accessibles par le canal des TIC pourraient contribuer à accélérer la lutte contre la pauvreté et la faim et aider à une forte implication des populations rurales et surtout des femmes dans le processus de développement », souligne Judith Karl qui se réjouit de ce que la technologie numérique rende désormais possible la prestation des services financiers aux femmes rurales.

Partager les réussites

L’atelier de dissémination, indique Ignace Dovi, directeur du Consortium Alafia, entend améliorer la compréhension des prérequis de l’initiative par les acteurs du système financier décentralisé, partager les leçons apprises pour un meilleur accès des populations aux services financiers numériques et lancer une dynamique pour porter à l’échelle nationale les réussites du projet. «Ce projet a été pour nous l’une des belles expériences dans le domaine de la finance digitale», témoigne-t-il.
Les TIC permettent aujourd’hui de raccourcir virtuellement la distance entre les services financiers décentralisés et les populations pauvres qui ont plus besoin d’épargner que de demander un crédit, affirme Adidjatou Mathys, ministre en charge de la Microfinance. Elle soutient que l’initiative aidera le Bénin à améliorer son taux de pénétration des services financiers, estimé à seulement 20%. «Ce projet est non seulement à saluer mais à encourager par tous les acteurs pour que le succès du projet Guichets mobiles de microfinance au Bénin soit au rendez-vous», insiste le ministre.
Le programme Microlead est financé par la Fondation Bill& Melinda Gates, la MasterCard Foundation et Lift Myanmar et piloté par l’UNCDF. Il accompagne les prestataires de services financiers formels dans l’atteinte des populations rurales non bancarisées, en particulier les femmes, avec des produits d’épargne centrés sur le client et l’éducation financière. Au Bénin, Microlead a financé depuis avril 2015 le projet «Guichets mobiles de microfinance» qui utilise la finance digitale pour offrir des services financiers et non financiers aux populations rurales. Le projet dure trois ans.

Lu 819 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine