VOEUX 2016

Passation de charges suite à la destitution du maire de Parakou: L’intérimaire Ibrahim Chabi Mama annonce «un nouveau départ»

Écrit par 
Publié dans Politique
jeudi, 22 septembre 2016 05:54

Le premier adjoint au maire de Parakou, Ibrahim Chabi Mama, assure désormais l’intérim du maire Souradjou Karimou Adamou déchu de ses fonctions lundi dernier à l’issue d’un vote de défiance (20 voix pour et 5 contre). La passation de charges a eu lieu mardi dernier sans tambour ni trompette, en attendant l’élection d’un nouveau maire et ce, conformément à l’article 53 de la loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin.

En prenant les rênes de la municipalité, l’intérimaire a félicité le maire sortant pour avoir tenu parole en conduisant à terme le processus de sa destitution. « L’acte qui vient d’être posé, l’a été au nom du développement de la ville de Parakou et sera à coup sûr le déclic d’un autre processus qu’est celui du Nouveau départ à la mairie de Parakou», assure Ibrahim Chabi Mama, enseignant de profession et chef du 3e arrondissement à la mandature précédente.

Le maire intérimaire dit mesurer à sa juste valeur l’immensité de sa mission et prend l’engagement de bien la conduire jusqu’à la convocation (sous quinzaine après constat de la vacance du poste du maire par le préfet) de la session devant constater l’élection du nouveau maire. Le fonctionnement des différents services de la mairie ayant pris un coup ces dernières semaines du fait de la crise, il a saisi l’occasion pour inviter les autres adjoints au maire, les chefs d’arrondissement, les directeurs techniques et chefs service de la mairie à véritablement reprendre service.
Pour rappel, les conseillers ont retiré leur confiance au maire de Parakou, Souradjou Karimou Adamou, après un peu plus de treize mois de gestion qualifiée de « solitaire, opaque et peu respectueuse des normes » par ses détracteurs. Ces derniers ont engagé la procédure le 30 août dernier avec le dépôt d’une motion de sa destitution, marquée par l’échec de la conciliation entreprise par le préfet du Borgou entre les dix-neuf signataires de la motion et les autres.

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori

Lu 2844 fois

L'ONIP

L'ONIP

La Nation Magazine