Le consul général de la République de Guinée équatoriale en poste au Bénin, Leandro Ebang Miko Angue, a rencontré la presse locale, ce mercredi 6 septembre, dans les locaux de la représentation diplomatique de son pays à Cotonou. Il a entretenu les journalistes sur l’affaire dite des « biens mal acquis » par des dirigeants équato-guinéens et sur les relations de coopération qui unissent nos deux pays.

« Le peuple de la République de Guinée équatoriale à qui il revient de traiter les affaires de son pays, reconnaît que son excellence monsieur Téodoro Nguema Obiang Mangue est un entrepreneur et toutes ses activités commerciales sont légales dans le pays de sorte que toute sa fortune est légale ainsi que ses biens acquis », a affirmé, ce mercredi 6 septembre à Cotonou, Leandro Ebang Miko Angue, consul général de la Guinée Equatoriale au Bénin.
Il y a quelques mois, une Ong internationale a fait une accusation contre le vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue, pour ses biens qu’elle juge de « mal acquis » et a déposé une plainte devant la justice française qui a fini par prononcer une condamnation. Pour éclairer l’opinion publique et donner la position de son pays, le diplomate équato-guinéen était face à la presse pour apporter des clarifications. Pour lui, les affaires de son pays doivent être réglées de façon interne par les Equato-guinéens eux-mêmes qui tiennent à leur souveraineté. Il demande alors que la justice française annule son verdict.
Il a rappelé que son pays, ami de tous les pays du monde, a commencé par avoir des ennuis depuis la découverte du pétrole dans ses eaux et surtout depuis que la bonne utilisation des ressources l’a fait évoluer. Il s’est demandé si l’Europe en général ou la France en particulier possèdent une quelconque disposition juridique interdisant l’achat de propriété dans leur pays et pourquoi l’Ong en question ne s’est jamais intéressée à connaître l’origine de l’argent investi par des Européens en Afrique.
Il a affirmé que le vice-président de son pays cité dans cette affaire a été formé en France avant de revenir dans son pays entreprendre des activités commerciales en créant des entreprises dans différents secteurs. La France est l’un des pays dans lesquels il a étendu ses affaires.
Leandro Ebang Miko Angue a insisté que son pays n’a jamais eu des malentendus avec la France avec qui, il entretien de bonnes relations de coopération.
En ce qui concerne les relations de coopération entre le Bénin et son pays, le consul général de la Guinée-équatoriale au Bénin a indiqué qu’elles sont au beau fixe. Pour preuve, le Bénin est le pays au monde où les compagnies aériennes de ce pays frère et ami effectuent plus de vols. De même des étudiants béninois ont obtenu des bourses pour aller étudier en Guinée équatoriale, fait-il savoir.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2922 fois