Il a 59 ans. Avec comme axe principal la paix, il a prononcé samedi 4 mai dernier son premier discours public. Il y avait foule, plusieurs dizaines de milliers de personnes, preuve encore de l’intérêt des Japonais pour leur souverain.

Celui qui a accédé au trône du Chrysantème, mercredi 1er mai après l’abdication, une première dans l’histoire nippone, de son père Akihito qui a décidé de se retirer de la vie publique à 85 ans après trente ans de règne, s’appelle Naruhito. Il est le 126e empereur du Japon. S’ouvre ainsi au pays du Soleil levant, une nouvelle ère, celle du Reiwa (belle harmonie), après trois décennies d’ère Heisei (parachèvement de la paix).
Après cette cérémonie, pour ainsi dire, rituelle d’accession au trône, l’intronisation officielle du nouvel empereur et de son épouse sera célébrée avec faste le 22 octobre prochain à Tokyo devant des invités de marque, venus du Japon et de l’étranger, dont de nombreux chefs d’Etat.
Paul AMOUSSOU

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 653 fois