La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) dispose désormais d’un troisième compartiment dédié aux petites et moyennes entreprises (Pme) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Ce compartiment encore appelé « Brvm petites capitalisations » a été lancé, la semaine dernière, et intervient au lendemain des 21 ans de la création de la Brvm.

Au-delà des performances enregistrées depuis lors avec par exemple une capitalisation boursière passée de 1018,9 milliards F Cfa (environ 1,9 milliards de dollars Us) au démarrage à 6 339,9 milliards F Cfa (environ 11,5 milliards Us) au 18 décembre 2017, soit une progression de 522 % pour 45 sociétés cotées contre 35 en septembre 1998, la question de l’accès des Pme restait encore non résolue. Cette problématique était d’autant plus importante que celles-ci représentent plus de 80 % du tissu économique de l’Uemoa et emploient environ 25 % de la population active.
L’histoire de la création d’un compartiment dédié aux Pme à la Brvm remonte à 2012. Elle fait suite à une décision de la Conférence des chefs d’Etat de l’union, relative au financement des Pme. Les autorités de cet espace communautaire avaient alors recommandé la mise en œuvre d’actions relatives à l’admission des Pme/Pmi à la côte de la Brvm. Depuis le mardi 19 décembre dernier, c’est chose faite. Et déjà treize Pme sont pressenties pour être admises à la cotation sur ce tout nouveau compartiment de la Brvm. Celles-ci s’étant clairement manifestées à travers des lettres d’intention qu’elles ont adressées aux autorités de la bourse?
Bruno SEWADE

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5405 fois