La célébration de la fête du vodoun a été un grand moment de communion entre les fidèles de cette communauté à Covè, samedi 10 janvier dernier. Cette cité reconnue ici et ailleurs pour son riche patrimoine cultuel traditionnel n’est pas restée en marge de cette commémoration. Prières, libations, danses d'adeptes du vodoun ont marqué ladite célébration qui a drainé une foule d’adeptes.

Le chef du vodoun Djeguida, le Hounnon Agbigbi Fadonougbo a tenu à imprimer un caractère solennel et particulier à cette célébration du 10 janvier dans la commune de Covè, en regroupant ses adeptes autour du vodoun Djeguida. Situé au quartier Todo-Naogon à Covè, le temple vodoun de Agbigbi Fadonougbo a ouvert ses portes très tôt samedi dernier, après la veillée déjà mouvementée, pour accueillir ses adeptes venus nombreux pour prier et surtout offrir des sacrifices aux divinités.

La cérémonie dirigée par le prêtre vodoun Agbigbi Fadonougbo a été faite d’offrandes, d’incantations, de chants et de danses. Après les dispositions propitiatoires au Fâ et aux divinités Hêviosso et Dan, c’est surtout le vodoun Djeguida qui a mobilisé l’énergie et l’attention des adeptes et même du prêtre de ce temple. A cette divinité, plusieurs animaux ont été sacrifiés en reconnaissance de ses nombreux bienfaits et pour continuer à bénéficier de ses faveurs et de sa protection au cours de la nouvelle année. Aussi, au cours de leurs prières, Agbigbi Fadonougbo et ses adeptes ont-ils invoqué la paix sur la cité de Covè et sur tout le Bénin.
Puis, l’assistance a eu droit à de riches sonorités du panthéon vodoun faisant l’éloge des divinités Djeguida, Hêviosso et Dan qu’abrite ce temple à Todo-Naogon à Covè. D’ailleurs, pour Agbigbi Fadonougbo, les Béninois doivent savoir que le salut et la prospérité résident dans les religions endogènes. Alors, il les exhorte à en être fiers et à aimer leur origine afin de profiter du riche patrimoine à eux légué par leurs aïeux. Pour s’en convaincre, assure-t-il, il leur suffit de faire confier leurs vœux aux différentes divinités. Aussi, donne-t-il surtout l’exemple du vodoun Djeguida qui lutte contre la sorcellerie, l’infertilité féminine et diverses difficultés.
C’est donc dans une ambiance festive et de grande ferveur marquée d’espérance que la célébration du 10 janvier dernier s’est déroulée dans le temple du vodoun Djeguida à Todo-Naogon à Covè. Les adeptes de "Djeguida" se sont donnés rendez-vous à la prochaine édition.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2037 fois
Tags:
  • ,