L’avènement du numérique et d’Internet a favorisé le développement de plusieurs activités. C’est le cas du blogging. Maurice Thantan président des blogueurs du Bénin nous en  parle.

La Nation : Qu’est-ce que le blogging ?

Maurice Thantan : Le blogging est un anglicisme qui désigne la pratique qui consiste pour une personne appelée bloggueur, à créer  un blog qu’il anime régulièrement en l’alimentant de contenus (photos, vidéos, textes, etc.).
Le blog même se définit comme un site personnel tenu par un individu et sur lequel il publie son opinion sur un sujet précis en donnant la possibilité aux lecteurs de venir poster leurs commentaires comme sur un forum de discussion.

Qui peut être bloggueur ?

Le blogueur n’a pas de limites, tout le monde peut donc être bloggueur. Il suffit juste de le vouloir et de s’y lancer en définissant ses objectifs et de travailler à les atteindre. Le blogging est vraiment ouvert à tout le monde.

Quels sont les risques ou inconvénients de la pratique ?
 
Il n’y a pas de risques particuliers, et je dirai qu’il n’y a pas du tout d’inconvénients.
Par contre, généralement, on pense qu’Internet est une zone de non droit. Or ce n’est pas le cas. Donc, le bloggueur, en écrivant sur Internet est soumis à toutes les lois de la République. Les autres risques sont relatifs aux réactions du public par rapport à ses contenus qu’il peut apprécier ou désapprouver.

Quels en sont les avantages ?

Le blogging permet souvent de bâtir une notoriété sur la base de la communauté des personnes qui vous suivent et viennent lire vos contenus. Il permet d’avoir accès à des opportunités aussi dans les domaines dans lesquels on écrit. Il peut aussi ouvrir les portes d’une carrière professionnelle ou dans le domaine de l’entreprenariat.

Peut-on en faire un métier ?

En réalité, le blogging n’est pas un métier. On n’apprend pas à blogguer dans une école qui en délivre un diplôme. C’est une pratique que beaucoup de personnes apprennent sur le tas et se professionnalisent avec le temps.
Donc aujourd’hui, certains en vivent comme activité principale ou secondaire. Avec le développement du numérique, on peut dire que le blogging a encore de beaux jours devant lui, surtout dans les pays en développement comme le Bénin.
Nous pouvons alors changer notre regard sur les bloggueurs et penser à orienter les jeunes enfants et étudiants.


Propos recueillis par Rébecca AZILINON (Stag)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 401 fois