Soutenu par les gouvernements américain et béninois, le festival Africa vodoun Usa sera à sa deuxième édition, du 1er au 4 août prochain à Washington et à New York. Le démarrage des manifestations inscrites dans ce cadre a été consacré le samedi 1er juin dernier par une cérémonie de présentation du festival; et de bénédictions organisées au palais de l’ancien président national du culte vodoun, Sossa Guèdèhounguè à Doutou, dans le Mono.

C’est par un recueillement devant le mausolée de feu Sossa Guèdèhounguè que le successeur de celui-ci et le promoteur du festival Denis Atchadé Assongba ainsi que son staff et le roi d’Avrankou, Sa Majesté Guidimadjègbè Latchè-Agbantchékonn’té, accueillis depuis une centaine de kilomètres du palais, ont donné le top de la cérémonie. Elle connaîtra quelques instants d’animation des adeptes féminins, suivis des démonstrations du fétiche zangbéto et des groupes de musique moderne d’inspiration traditionnelle.
Passés ces moments, le porte-parole du palais salue la prise en compte des acteurs locaux du vodoun dans l’organisation du festival et réitère leur soutien conformément au contrat qui les lie. Le palais a signé, en effet, un accord de partenariat avec le promoteur Denis Atchadé Assongba qui a initié le festival Africa vodoun Usa au titre des activités de son Organisation non gouvernementale
« Midogbékpo international ».
Natif de Savalou, Denis Atchadé Assongba fait savoir que le festival vise à promouvoir le riche patrimoine vodoun du Bénin et à contribuer à la correction des préjugés des communautés étrangères sur les Noirs d’Afrique en général. « Ils ont toujours cru, rapporte-t-il, que nous (les Noirs, Ndlr) n’avons pas de culture et que nous dormons dans des arbres ou que le vodoun est une pratique de tuerie». Après le succès de la première édition, poursuit-il, Sa Majesté Agassa Adanyro Guèdèhounguè invité aux Etats-Unis, pour rehausser de sa présence le festival, va pouvoir rétablir le vrai visage du vodoun et ses valeurs. A cette occasion où sont attendus également des appels à investir sur le sol accueillant du Bénin, les participants auront droit à un riche programme de parades des adeptes et divinités, selon M. Assongba. Résidant aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans, il promet plus d’éclat pour la présente édition du festival renforcée par l’implication des gouvernements du Bénin et des Etats-Unis. De façon spécifique, annonce-t-il, c’est l’ambassade du Bénin près les Etats-Unis qui va procéder, le 1er août prochain à Washington, à l’ouverture du festival en présence d’une forte représentation de la diaspora béninoise. Après quoi, le reste des manifestations va prendre ses quartiers à New York où sont attendus plus de 70 000 citoyens américains.
En marquant son accord à effectuer le voyage avec les festivaliers, Sa Majesté Agassa Adanyro Guèdèhounguè, successeur de son feu père à la tête de la Communauté nationale du culte vodoun (Cnv-racine) et les siens, n’ont pas manqué d’inviter les autres dignitaires à leur emboîter les pas. « C’est dans la synergie d’actions et dans la complémentarité que les dignitaires de vodoun peuvent efficacement promouvoir cet héritage laissé par les ancêtres », ont-ils justifié. Sur Denis Atchadé Assongba et le festival, les dignitaires religieux présents ne se sont pas montrés avares en bénédictions. Les divinités et les mânes des ancêtres ont été priés de faire jaillir des grâces de succès et de prospérité sur ce grand-rendez de promotion des religions endogènes au pays de l’oncle Sam.
Pour finir, Denis Atchadé
Assongba, descendant d’une adepte du vodoun, a été gratifié d'un tableau en signe de reconnaissance de mérites, remis par Sa Majesté Agassa Adanyro Guèdèhounguè.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 449 fois