Les chaînes de radiodiffusion et de télévision au Bénin seront inondées d’agréables musiques béninoises du 5 au 18 novembre prochain. Cette activité intervient dans le cadre de la quinzaine nationale de la musique béninoise et de la diaspora, un évènement célébré avec l'ensemble des médias émettant sur le territoire national.

Les artistes béninois seront mis en valeur dans le cadre de la 7e édition de la quinzaine nationale de la musique béninoise et de la diaspora. Ismaël Saïzonou, artiste musicien, acteur culturel, président du comité d'organisation de cet évènement l’a fait savoir lors d’un entretien. L'objectif est de promouvoir et de valoriser la musique béninoise à travers leur programmation exclusive pendant ces deux semaines. Il s'agira aussi d'une grande croisade de sensibilisation pour la promotion des œuvres artistiques béninoises, même après cette quinzaine. Ce sera également l’occasion de gratifier les meilleurs promoteurs de ces œuvres artistiques qui ne cessent de donner une place de choix à la culture béninoise. Selon Ismaël 

Saïzonou, l'initiative est née du fait que les œuvres béninoises ne sont pas valorisées comme cela se doit alors que dans d’autres pays, on ne cesse de donner de la valeur au patrimoine culturel. « Contrairement aux médias béninois qui diffusent à longueur de journée les œuvres étrangères n’accordant qu’une infime place à celles du Bénin, il fallait faire quelque chose », mentionne le président du comité d’organisation. Il ajoute que cette attitude est le résultat du choix de certains médias qui, pour éviter le payement des droits d'auteur, préfèrent jouer uniquement les musiques étrangères. L'événement consistera donc à attirer l'attention de chacun, pour une prise de conscience face à ce mode de fonctionnement qui appauvrit les artistes musiciens béninois. Par ailleurs, Ismaël Saïzonou n’a pas manqué de saluer les promoteurs qui ont compris l’enjeu et font de leur mieux pour l’épanouissement des artistes béninois surtout à l’issue des six dernières éditions de cette quinzaine. «Il faut que nous donnions une place de choix à nos valeurs sur les antennes », martèle-t-il tout en implorant l'indulgence de ces médias, afin qu'au-delà de cette quinzaine, cela puisse se perpétuer. Son souhait est que cette fois-ci, la volonté atteigne plus de médias pour le rayonnement et le mieux-être des artistes. En cela, Ismaël Saïzonou précise qu'il a été déjà décidé en collaboration avec le Bureau béninois des droits d'auteur (Bubedra) un partenariat fort et durable pour la sensibilisation des consommateurs d'œuvres de l’esprit à savoir les hôtels, les bars-restaurants, les prestataires de sonorisation, pour permettre à ces derniers de continuer à honorer leurs engagements par rapport aux redevances de droits d'auteur. «Lorsque le payement ne suit pas, les frais perçus par les artistes ne pèsent pas grand-chose», déplore-t-il. D’où le thème de cette édition qui est intitulé «C'est là où vous avez votre trésor que vous avez votre cœur» pour inviter ces promoteurs à aller reverser les redevances au Bubedra.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3123 fois