La résidence du chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin, Oliver Nette, a servi de cadre, hier jeudi 11 octobre, à un vernissage d’œuvres d’art. Une exposition dédiée à la découverte de deux talentueux artistes peintre et sculpteur Nathanaël Vodouhé et Lionel Férréol Yamadjako.

Femme ménagère, Famille artisanale, La Rentrée, Récréation, Tresse, Tradition, Espoir, Réconciliation, Portrait..., sont les titres de quelques œuvres présentées par l’artiste peintre Lionel Ferréol Yamadjako. Ses œuvres sont réalisées avec des matériaux tels que la peinture acrylique et l’huile de pastel. Les sujets que l’artiste développe sont essentiellement ancrés dans la culture africaine, dans la vie quotidienne avec un focus sur les sujets d’actualité dont l’immigration... Plein d’ambition, Lionel Ferréol Yamadjako a déjà exposé dans plusieurs pays dont l’Allemagne, le Kénya, le Nigéria, le Sénégal, la France, le Burkina Faso... et n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. «C’est une fierté pour moi de voir mes oeuvres exposées ici devant tant de personnes... J’ai encore des projets, des expositions à venir», a-t-il confié à la presse.

L’artiste peintre et sculpteur Nathanaël Vodouhé a, quant à lui, présenté une variété d’œuvres intitulées «Jeux de société». La plupart de ses œuvres sont réalisées suivant une technique mixte et sur bois brûlé. Ses sculptures et ses installations ont trait aux jeux de pouvoir entre les hommes. Comme Lionel Ferréol Yamadjako, l’artiste Nathanaël Vodouhé a déjà révélé son talent dans plusieurs pays dont la France, le Maroc, le Congo Brazzaville, la République démocratique du Congo... Il a une écriture singulière et ses œuvres sortent de l’ordinaire. Son originalité et sa dextérité ont d’ailleurs été saluées par plusieurs participants à l’exposition. «Je travaille sur le thème de la consommation de la cigarette et c’est à travers la cigarette que je fais passer mon message. Ce n’est pas la cigarette elle-même qui m’intéresse, c’est l’objet, la métaphore derrière la cigarette. Vous voyez comme la cigarette qui se consume et disparaît, l’être humain naît, grandit et disparait. Telle la cigarette se consume, ceux qui la consomment se consument lentement. Ils doivent donc y faire attention», explique l’artiste à la logique philosophique.
Pour le chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin, l’ambassadeur Oliver Nette, l’initiative répond à la nécessité pour le Bénin de promouvoir ses talents. Il a loué le savoir-faire et le talent des deux artistes et invité les participants, en l’occurrence les membres des différentes missions diplomatiques qui ont honoré le vernissage, à s’intéresser davantage aux œuvres d’art exposées. C’est, selon lui, un lieu de rencontre, de dialogue, d’échange autour des œuvres d’art. Cette exposition n’est, à l’en croire, que la deuxième d’une série qu’il entend organiser.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1879 fois