L’heure était, du 14 au 16 septembre dernier, aux grandes retrouvailles entre les ressortissants Adja-Tado résidant dans la ville de Parakou et ses environs. C’est à la faveur de la première édition du Festival des arts et cultures de leur aire cultuelle, qu’ils ont organisée.

Dénommé FestAC/ Adja-Tado 2018, la première édition du Festival des arts et cultures Adja-Tado de Parakou relève désormais du passé. Organisée du 14 au 16 septembre dernier, elle a offert l’occasion aux filles et fils de cette aire cultuelle qui résident dans la ville et ses environs, de célébrer leur culture. A travers leurs retrouvailles, ils ont voulu révéler, valoriser et promouvoir leurs arts et cultures. L’essentiel des manifestations a eu lieu à l’Ecole primaire publique OCBN. 

« C’est pour la bonne cause que ce festival a été initié », a expliqué le président du comité d’organisation du festival, Basile Sonounamèto. Selon lui, le mérite de la réussite de ce projet d’envergure et inédit revient aux différentes associations dont les ressortissants de l’aire Adja-Tado à Parakou sont membres. « L’occasion leur a permis de célébrer la fraternité », s’est réjoui le président du comité d’organisation.
Parrain de l’évènement au même titre que le maire Charles Toko et les ministres Gaston Dossouhoui et Oswald Homéky, le député Orden Alladatin a loué l’initiative. Il a ensuite exhorté les ressortissants de l’aire Adja-Tado à s’unir davantage. « Faisons en sorte que notre communauté soit une communauté d’intégration, de cohésion, de paix et de développement », a-t-il souhaité.
Plusieurs activités ont marqué le festival. Tout a commencé par la caravane organisée à travers la ville, vendredi 14 septembre dernier, par les festivaliers. Animations populaires, folkloriques et des divinités de l’aire Adja-Tado, exposition d’objets d’art, divers jeux étaient également au menu, sans oublier une dégustation de l’art culinaire Adja-Tado et un concert géant. Le clou des festivités a été la conférence-débat animée par le professeur David Koffi Aza, vendredi 14 septembre dernier, à la salle d’alphabétisation de Parakou. Le conférencier a retracé l’origine des peuples de cette aire comprise entre le Togo et le Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1071 fois