L’école primaire publique centre d’Abomey-Calavi a servi de cadre, mercredi 15 août dernier, aux manifestations entrant dans le cadre de la septième édition du festival ‘’Cala Wokoli’’ dédié à la pâte de maïs recyclée. Un moment de retrouvailles soutenu par des autorités à divers niveaux et visant le développement de la commune d’Abomey-Calavi.

La septième édition du festival ‘’Cala Wokoli’’ a été un moment de retrouvailles des ressortissants de la commune d’Abomey- Calavi, mercredi 15 août dernier. L’événement s’est déroulé dans l’enceinte de l’Ecole primaire publique centre de la commune, en présence des autorités à divers niveaux.
Cala Wokoli se veut une fête identitaire d’Abomey-Calavi et prône l’union des ressortissants, selon les organisateurs. Pour le comité d’organisation, la fête sonne aussi la mobilisation et permet à chaque ressortissant d’apporter sa contribution pour la construction de la commune d’Abomey-Calavi.
Le chef d’arrondissement de Calavi-centre, Bernard Hounsou, a exprimé sa joie de prendre part à cette initiative qui se déroule au même moment que la fête de l’igname dans la commune de Savalou. « Comme dans d’autres départements du Bénin où il y a la fête de l’igname, ici à Calavi, il y a la fête du maïs », fait-il savoir.
Evoquant les enjeux de développement du Bénin, il laisse entendre que sa commune prend une part active dans la mise en oeuvre du Programme d’action du gouvernement. Son souhait est de pérenniser cette fête qui mobilise toute l’ethnie Ayizo.
La présence du ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale Barnabé Dassigli, a donné un éclat à la fête. « A chacun sa tradition », dira le ministre qui se dit heureux d’être parmi les siens pour célébrer l’union et la fraternité. Il a souligné que c’est dans l’union que les paysans mangent cet aliment si solide pour tenir lors des travaux champêtres. Barnabé Dassigli a indiqué que Wokoli signifie tout, se mange partout et traduit l’unité des populations d’Abomey-Calavi, Sô-Ava, Ouidah, Kpomassè…
Les festivités se sont poursuivies dans les ménages, toute la soirée du mercredi dernier.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3900 fois