Les filles et fils de l’aire culturelle Setto ont désormais leur creuset d’échanges, de solidarité et de fraternité. Ils ont créé, samedi 9 décembre dernier, à la Maison des jeunes de Porto-Novo, leur association baptisée ''Communauté setto dodomonlo du Bénin et de la diaspora (Csdbd)''. L’assemblée générale constitutive a accouché de l’élection de Zannou Hounhoui-Gan comme président pour conduire les destinées de la jeune association. Il sera aidé dans sa mission par vingt-deux autres membres dont sept vice-présidents, Lucien Ahlonsou au poste de secrétaire général et Serge Honvou comme trésorier général. Les postes de secrétaires à l’organisation et à l’information sont respectivement occupés par Jean-Marie Nouvodinou et Jean Hounton.  

La naissance de ce creuset vise essentiellement à œuvrer pour le développement de l’esprit de solidarité et de concorde des filles et fils Setto dodomonlo du Bénin et de la diaspora, la promotion et le développement de la culture et de la langue Setto et le développement de l’aire culturelle Setto. Pour l’atteinte de ces objectifs, l’assemblée générale constitutive a proclamé le caractère apolitique et laïc du regroupement qui prône surtout la culture de l’amour et l’union au sein des filles et fils Setto dodomonlo. Les Setto sont originaires des zones géographiques telles que Porto-Novo, Adjarra, Abomey-Calavi (Hèvié et Ouèdo), Avrankou, Cotonou, Sèmè-Podji, Ifangni, Akpro-Missérété, Sô Ava, Dangbo, Sakété et Adjohoun. Ils sont aujourd’hui présents dans tous les départements du Bénin et à l’étranger notamment au Nigeria, au Gabon, en Côte-d’Ivoire, au Burkina Faso, au Niger, en Guinée Equatoriale, à l’Ile Maurice, en France, aux Etats-Unis d’Amérique et au Canada. 

 

 

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 4905 fois