Les priorités du gouvernement du président Patrice Talon pour l’année 2020 sont nombreuses. Selon le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2020-2022,  le secteur du Tourisme et de la Culture a de beaux jours devant lui.

En ce qui concerne le tourisme, le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2020-2022 indique que  la politique de l’État sera orientée vers le renforcement des capacités des acteurs et l’amélioration de la qualité des services ainsi que la modernisation des infrastructures touristiques suivant les standards internationaux. A cet effet, les priorités pour l’année 2020 concerneront, entre autres,  la poursuite des activités de restructuration et de mise en valeur du parc W/Bénin conformément au plan d’affaires de African Parks Network (Apn). Le document note que l’Etat poursuivra  des travaux relatifs à la réinvention de la cité lacustre de Ganvié  sans oublier les travaux de construction des équipements muséographiques et touristiques dans les villes d’Abomey, d’Allada, de Porto-Novo et de Ouidah.
La restauration à l’identique de la cité historique de Ouidah de même que  la réhabilitation du site de la Ganni à Nikki font également partie des priorités du gouvernement.
Dans le domaine de la culture, les efforts budgétaires seront concentrés sur le renforcement des capacités des acteurs culturels et l’amélioration de la qualité des œuvres. Le document met de même l’accent sur  la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel, du patrimoine naturel à caractère culturel, et la modernisation des infrastructures culturelles suivant les standards internationaux. A cet effet, les priorités pour 2020 sont relatives, entre autres, à la construction des complexes culturels et sportifs ainsi qu’à la construction du théâtre national. Il s’agit également, révèle le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2020-2022, de la construction de la maison de l’artiste, la construction d’un zénith de 7 000 places  et enfin la promotion des talents et le renforcement des capacités dans le sous-secteur de la culture en milieu scolaire et dans les communes.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 734 fois