Le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, a reçu en audience à son cabinet, hier lundi 12 juillet, une délégation du Conseil national du dialogue social (Cnds). Conduite par son président, Guillaume Attigbé, la délégation a présenté au président de la cour ses missions, attributions et contributions.

Une visite d’amitié mais aussi de prise de contact. C’est le sens à donner à la démarche de la délégation du Conseil national du dialogue social à endroit du président de la Cour constitutionnelle Joseph Djogbénou. « C’est une visite de courtoisie qui nous a permis de retrouver un ami, un frère avec qui nous partageons beaucoup de valeurs... », affirmera, au sortir d’audience, le président du Cnds, Guillaume Attigbé tout en faisant remarquer qu’il est préférable de prendre contact sans attendre forcément une période de crise. A l’en croire, la délégation est aussi venue présenter au président la cour le Conseil national du dialogue social qui vient de célébrer deux ans d’existence. Le président du Cnds en a profité pour transmettre au président de la Haute juridiction le rapport annuel du Cnds sur l’état du dialogue social. Guillaume Attigbé dit avoir également partagé avec le professeur Joseph Djogbénou les grands défis du Cnds et les activités majeures à venir, notamment une tournée nationale de rencontre avec les entreprises et de dialogue avec les travailleurs. Lors de cette tournée, le traitement des employés, la question du Smig, les conditions générales de travail… seront abordés. Au regard du sens d’analyse du président de la Cour constitutionnelle, la délégation n’a pas manqué de prendre conseil auprès de son hôte.
Pour la circonstance, le président du Cnds, Guillaume Attigbé était accompagné du secrétaire général du Cnds, Christophe Houessionon, portant la voix des travailleurs, et du secrétaire permanent du Cnds, Bernard Ahissou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 446 fois