Le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, l’ambassadrice de la France près le Bénin, Véronique Brumeaux, et Adrien Haye, directeur de l’Agence française de développement (Afd) au Bénin, ont procédé, ce mercredi 24 juillet, à Cotonou, à la signature de deux conventions de financement. Lesquelles sont relatives au Projet d’extension et de densification électrique des réseaux (Peder) de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). Ce projet permettra, à terme, à 150 000 nouvelles personnes d’avoir accès à l’électricité.

D’un coût total de 40 milliards de francs Cfa, le Projet d’extension et de densification électrique des réseaux (Peder), dont les conventions de financement ont été signées hier, vise l'amélioration de l’accès à l’électricité dans une soixantaine de localités réparties dans quinze communes sur sept départements dont l’Alibori, l’Atlantique, les Collines, la Donga, l’Ouémé et le Plateau. Ledit projet prévoit l’extension et la densification du réseau électrique ainsi que la réalisation de nouveaux branchements.
Le Peder dont le financement est assuré par l’Union européenne (10 milliards F Cfa) et l’Agence française de développement (29,5 milliards F Cfa) contribuera, à terme, au développement économique du Bénin en améliorant l’accès des populations à des services énergétiques de qualité ainsi que les performances de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). De façon spécifique, le Peder a l’avantage d’augmenter le taux d’accès à l’électricité dans la zone ciblée et de réduire les disparités d’accès entre zones urbaine et rurale, améliorer la qualité du service électrique pour les abonnés actuels et futurs de la Sbee grâce à une meilleure fiabilité du réseau, moderniser les capacités de gestion du réseau et réduire les pertes techniques et commerciales. Toutes choses qui contribueront au renforcement de la santé financière de la société distributrice d’énergie électrique.
« Cette action spécifique s'intègre parfaitement dans la stratégie conjointe de l'Ue, de la France et l'Afd, et de nos partenaires béninois de réaliser un changement de paradigme dans le secteur énergétique », a souligné Olivier Nette, chef de la délégation de l’Ue.
Il est donc attendu que le Peder, une fois réalisé, débouche sur le raccordement d’environ 30 000 foyers, avec à la clé, la fourniture d’une énergie moderne et fiable, en remplacement des connexions frauduleuses ne répondant pas aux normes de sécurité, et des groupes électrogènes, piles, batteries et autres lampes à pétrole. De même, il permettra d’améliorer le service énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Grâce à ce projet, 150 000 nouvelles personnes devraient avoir accès à l’électricité, 700 000 abonnés verront leur service énergétique s’améliorer, sans oublier la création de plus de 300 emplois.
Il est à noter que le Projet d’extension et de densification électrique des réseaux est inscrit au titre du Programme d’action du gouvernement dont le développement du secteur de l’énergie est un axe prioritaire avec pour objectif le renforcement du système énergétique afin de le rendre largement autonome, compétitif et capable de fournir de l’électricité fiable et de qualité aux unités de production et aux populations béninoises.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 646 fois