L’Institut Confucius de l’Université d’Abomey-Calavi avec l’appui de l’Observatoire du changement social et des autorités chinoises, a organisé, ce mardi 9 juillet, au Centre culturel chinois à Cotonou, la deuxième édition du Colloque international Chine-Bénin pour le développement. Cet événement qui porte sur l’Initiative de la ceinture et la route (Icr) entre dans le cadre de la vulgarisation, au Bénin, des bonnes pratiques ayant contribué au développement rapide de la Chine.

« L’Initiative de la ceinture et la route : quelles opportunités pour le Bénin ? ». C’est autour de ce thème que s’est tenu le Colloque international Chine-Bénin pour le développement. Ces assises ont réuni des cadres de l’administration béninoise, des autorités chinoises au Bénin, des membres du corps diplomatique accrédités au Bénin et des universitaires. Il était question pour les participants de mieux comprendre ce que c’est que l’Initiative de la ceinture et la route (Icr) et s’imprégner des avantages que le Bénin peut en tirer. En réalité, l’Icr n’est rien d’autre qu’un vaste programme d’investissements à l’échelle mondiale que la Chine a mis sur pied. Plusieurs pays y ont adhéré dont récemment le Bénin.
En effet, dans son intervention à l’ouverture officielle du colloque, Julien Sègbo, directeur de l’Institut Confucius, explique que l’Icr est « une nouvelle dynamique de coopération de la République populaire de Chine avec le reste du monde en vue de contribuer à l’édification d’une communauté de destin pour l’amélioration des conditions de vie des populations ». En d’autres termes, l’Icr est un modèle d’accélération du développement et de croissance que la Chine propose au reste du monde. L’idée de l’Icr a été évoquée pour la première fois en automne 2013 par le président chinois Xi Jinping. Elle comporte deux principaux éléments notamment « la ceinture économique de la route de la soie » et « la route de la soie maritime du 21e siècle ».
D’après le coordonnateur de l’Observatoire du changement social du ministère du Plan et du Développement, « quatre concepts caractérisent l’Icr à savoir : la paix et la coopération, la réciprocité et l’esprit gagnant-gagnant, l’apprentissage réciproque et le rapprochement mutuel des peuples ».Ainsi, chaque pays peut adhérer à cette initiative chinoise, suivant ses choix, et en tirer largement profit. Convaincu des enjeux de l’Icr, Pascal Tchiwanou ajoutera qu’il s’agit d’une « occasion pour le Bénin de saisir des opportunités nécessaires en vue d’amorcer son développement ».
De son côté, l’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Peng Jingtao, fait l’historique de la signature du mémorandum de l’Icr par la partie béninoise. Laquelle signature remonte à une dizaine de jours. A en croire le diplomate, cet accord signé par le Bénin officialise la participation du pays à la grande famille de l’Icr qui est présentement constituée de 160 pays et Organisations internationales dans le monde dont au moins 40 pays africains. « Ce mémorandum témoigne aussi de la volonté de la Chine d’accompagner fortement la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement », a martelé l’ambassadeur chinois au Bénin.
Des propos qui réjouissent énormément le représentant du ministre du Plan et du Développement, invité à ouvrir les travaux de ce colloque. Rufino d’Almeida appréciera, d’entrée, l’excellent niveau des relations entre le Bénin et la Chine avant de rappeler aux participants à ce colloque, qu’il leur revient d’analyser de quelle manière le Bénin pourrait tirer un large profit de l’Icr. « La nation attend de vos travaux, des réflexions qui conduiront à identifier au sein de l’Icr, les axes d’action pour un Bénin révélé. Sans oublier la maitrise des différentes étapes et stratégies, toujours pour permettre à notre pays de tirer un meilleur profit de son adhésion à ce nouveau paradigme que nous propose le peuple de Chine », a conclu le représentant du ministre du Plan et du Développement.
Trois communications ont meublé ce colloque international dont celle portant sur les opportunités que le Bénin peut tirer de l’Icr. Cette communication a été présentée par l’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Peng Jingtao.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 533 fois