Par Ariel GBAGUIDI (Stag.)

La performance du Bénin en matière d’intégrité et de lutte contre la corruption a évolué. Le rapport 2018 de l’analyse des progrès des recommandations prioritaires de l’évaluation du Système national d’intégrité (Sni) du Bénin, publié en juin 2019, le démontre à travers ses lignes. Toutefois, le Bénin devra encore faire de gros efforts pour espérer intégrer le cercle restreint des pays les moins corrompus au monde.

L’analyse des 29 indicateurs des recommandations prioritaires du Système national d’intégrité (Sni) au cours de l’année 2018 a permis de constater que le Bénin a « amélioré de façon notable » sa performance en matière d’intégrité et de lutte anticorruption. C’est ce que révèle le rapport d’analyse des progrès des recommandations prioritaires du Sni, réalisé par Social Watch Bénin dans le cadre du programme Redevabilité et présenté, le 2 juillet dernier, aux membres des institutions de la République à travers un atelier de restitution. « Globalement, ces indicateurs ont progressé par rapport à l’année 2017 », lit-on dans le rapport. Plus précisément, 13 indicateurs ont évolué substantiellement ou partiellement (44,7%) contre 8 indicateurs en 2017 (32%). Parmi ceux-ci, il y a les divers contrôles effectués régulièrement par les inspections générales des services judiciaires et la trentaine d’audits réalisés en 2018 par la Chambre des comptes. D’autres réformes, notamment au sein des directions du ministère de l’Economie et des Finances ont boosté la lutte contre la corruption.
Mais, 12 indicateurs n’ont connu aucun progrès en 2018. Par exemple, l’évaluation du Sni a proposé la création d’une sous-division de la police chargée des crimes économiques et financiers dans chaque localité disposant d’un Tribunal de première instance. Ce qui n’a pas été fait à ce jour. Le nombre d’indicateurs n’ayant réalisé aucune évolution est descendu en dessous de la barre des 50%, soit 41% en 2018 contre 58% en 2017. De plus, le ratio des indicateurs ayant progressé, malgré leur évolution, n’atteint toujours pas la barre des 50%, à en croire le même rapport. Pire, les données non disponibles dans les structures évaluées en 2018 dépassent celles de l’année 2017. Ce qui fait dire aux auteurs du rapport, que « les progrès réalisés par le Bénin sont lents ».
Si le pays n’a réalisé que cette performance, c’est justement parce qu’il y a eu des blocages à certains niveaux, explique-t-on. Au nombre de ces blocages, souligne le document, il y a la non-révision de la Constitution du 11 décembre 1990. D’ailleurs « sur les 12 indicateurs n’ayant réalisé aucun progrès, 5 sont liés à la réforme constitutionnelle ».

Que faire ?

Pour renverser la tendance, le rapport suggère que des mesures idoines soient prises afin de remobiliser les divers acteurs (étatiques surtout) autour des enjeux et du plan d’action du Sni. « Ces mesures consisteront à corriger les problèmes constatés, notamment en redynamisant les organes de mise en œuvre, en améliorant le financement des plans d’actions, en réhabilitant le système de suivi-évaluation et en mettant à jour les données de l’évaluation ou en réajustant certains indicateurs jugés inapplicables ou désuets », recommande le rapport.
Pour rappel, le Système national d’intégrité est un outil mis en place par Transparency international, et qui permet d’évaluer la capacité d’un pays à promouvoir l’intégrité et lutter contre la corruption. Cet outil a permis, en 2016, d’évaluer  plus d’une douzaine d’institutions de la République. Cette évaluation a débouché sur un ensemble de recommandations prioritaires. Cette année, avec l’aval du gouvernement béninois, une analyse des progrès réalisés par rapport à la mise en œuvre des cinq recommandations phares de l’évaluation du Sni a été effectuée à travers le programme Redevabilité. C’est donc à l’issue de cette analyse qu’il a été constaté que le Bénin a fait des progrès en matière d’intégrité et de lutte contre la corruption. Et déjà, cette performance du Bénin fait dire à certains experts que le pays pourrait bien gagner des places au prochain classement de Transparency international.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 558 fois