L’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca) a inauguré, mercredi 3 juillet, son siège pour l’Afrique de l’Ouest à Cotonou.  L’institution compte ainsi se faire plus proche des gouvernements de la sous-région, mais aussi du secteur privé, principales cibles de ses activités.

L’inauguration du siège de l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca) donne carte blanche à cette institution pour desservir à partir du Bénin, les autres pays de la sous-région ouest africaine impactés par ses activités et visés par ses produits. Assureur panafricain de risque d'investissement (« politique ») et de risque de crédit (commercial), l’Aca contribue à améliorer la perception des risques en Afrique afin d’attirer davantage d'investissements sur le continent. Des risques, autant réels que perçus, qui ont par le passé contribué à réduire l’appétit des investisseurs pour l'Afrique.
Pour le Bénin, c’est un honneur, a laissé entendre le ministre de l’Economie et des Finances,
Romuald Wadagni. « Cette ouverture de bureau dans notre pays est une marque de confiance de l’Aca qui croit aux qualités de la gouvernance au Bénin avec les bonnes perspectives économiques », souligne-t-il. Décider de se positionner dans notre pays est une décision forte, un symbole, a indiqué le ministre qui a profité de son passage pour visiter les locaux de l’institution et s’assurer qu’elle s’installe bien pour démarrer ses activités. Pour lui, le Bénin peut se sentir davantage honoré parce que plusieurs pays s’étaient porté candidats. Mais « le Conseil d’administration et l’Assemblée générale de l’Aca ont pris la décision de l’installer au Bénin, ce qui honore notre pays », se réjouit le ministre.
Aussi, a-t-il indiqué que « l’ouverture de ce bureau permettra à l’Aca, d’être plus proche des gouvernements de la sous-région, mais également du secteur privé ». On oublie souvent, rappelle Romuald Wadagni, que l’Aca, ce n’est pas que les gouvernements, mais d’abord le secteur privé. « Le fait pour vous d’avoir un bureau régional ici est une opportunité pour être très proche du secteur privé pour présenter vos produits et expliquer en quoi vous pouvez accompagner la transformation structurelle des économies de la sous-région », lance ensuite le ministre aux responsables de l’Aca. En tout cas, salue le ministre, cette présence de l’Aca est une opportunité pour venir rapidement auprès des cibles et « cette ouverture de bureau permet à chacun de gagner ». Pour ce qui le concerne, le gouvernement béninois ne marchandera pas son soutien. Il l’a promis et rassuré de son engagement à accompagner la structure.

Assurer avant d’engager des financements

John Lentaigne, directeur général par intérim de l’Aca, n’est pas moins heureux de voir Cotonou devenir le hub régional de la structure. « C’est un choix naturel », souligne le dirigeant. La raison, c’est que le Bénin a été le premier pays en Afrique de l’Ouest à adhérer à l’Aca. Mieux, l’Aca a déjà assuré plus d’un milliard de dollars de risques pour le Bénin. Autant d’éléments qui fondent selon lui, la fierté de son équipe à prendre ses marques dans la sous-région en opérant depuis le Bénin.  Geneviève Ahinful, la représentante résidente pour le bureau régional de l’Aca de l’Afrique de l’Ouest n’est pas moins heureuse, de son côté. En plus de voir l’Aca disposer d’un bureau quoique provisoire, elle s’y sent déjà bien, et surtout comme chez elle. Mental au point donc pour donner le top des activités de l’Aca, surtout que l’accueil des autorités béninoises était bien chaleureux, selon son témoignage. Aux côtés du gouvernement et du secteur privé, elle se dit prête pour accompagner encore plus le projet Bénin révélé.
« Nous sommes heureux d'ouvrir enfin nos portes au Bénin, l'un des pays d'Afrique de l'Ouest les plus dynamiques et en pleine croissance. Nous sommes ici pour être de solides partenaires de développement pour le pays ainsi que pour d'autres pays de la région qui cherchent à mitiger les risques pour leur économie afin d'aider à attirer davantage d'investissements », a confié Geneviève Ahinful.
Le lancement du Bureau est l'une des activités qui se dérouleront à Cotonou, en marge de l’Assemblée générale annuelle de l'Aca, du 3 au 5 juillet 2019. Dans le cadre de cette assemblée et en collaboration avec le gouvernement du Bénin, l’Aca organisera également sa 6e table ronde annuelle des investisseurs le jeudi 4 juillet, suivie de l'Assemblée générale proprement dite le 5 juillet au Golden Tulip Le Diplomate.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 810 fois