Le courant est prêt à jaillir de la centrale électrique de Maria-Gléta 2. Sur le site de construction de cette centrale, tous les travaux sont terminés, et la mise en service officielle de l’ouvrage sera effective dans quelques jours. C’est ce qui ressort de la visite de constatation d’achèvement des travaux, effectuée, ce jeudi 27 juin à Houèto, par le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, et sa suite.

Les travaux sont totalement achevés sur le site; le site est en cours de nettoyage, les moteurs sont en rodage, le personnel du site est prêt lui aussi, et il ne reste plus que la fourniture proprement dite du jus électrique pour enfin illuminer le Bénin. Le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, le directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), Laurent Tossou, ainsi que les représentants des populations, sont allés toucher cette réalité du doigt, hier, jeudi, à travers une visite de constatation d’achèvement des travaux du site de Maria-Gléta 2. Sur les lieux, les différentes délégations ont visité la salle des machines, la salle de contrôle, celle des réglages et des basses tensions. A chaque étape de la visite, la délégation a eu droit à des explications sur le fonctionnement des machines et les données recueillies dans la salle de contrôle. Tout est parfaitement en place, tout fonctionne comme prévu et parfois mieux, apprend-on. Le ministre Jean-Claude Houssou qui a supervisé les travaux, s'en réjouit. « Pour ceux qui sont venus ici, il y a quelques mois, il y a du changement. On sent la fin », lâche-t-il.
La centrale installée, fait remarquer le ministre de l’Energie, est respectueuse des normes environnementales internationales puisque toutes les machines sont en marche mais leur bruit est à peine audible. « Si on ne vous dit pas qu’il y a des machines qui tournent ici, vous n’allez rien entendre », chuchote un des responsables de la coordination du projet de Maria-Gléta 2. Au pied de la salle des machines, le bruit produit par les moteurs est de 70 décibels environ et dans la cour, il mesure à peu près 50 décibels. Ce qui fait dire au ministre que les populations riveraines peuvent se reposer à tout moment et sans crainte. Mais ce n’est pas tout, informe Jean-Claude Houssou qui doigte, depuis l’esplanade intérieure du site, les cheminées situées au-dessus de la salle des machines. « On voit à peine la fumée… », fait-il remarquer, le regard braqué sur les cheminées. Pour lui, il est clair que le Bénin est définitivement entré dans la modernité. Il fera savoir également que les moteurs du site sont des machines de dernière génération et, les tout premiers à avoir été installés en Afrique. A en croire l’autorité ministérielle, Maria-Gléta est «un bijou d’une longue série» d’infrastructures énergétiques que le gouvernement de la Rupture entend réaliser avant 2021.

Retombées socioéconomiques

Le projet de construction de la centrale de Maria-Gléta 2 prend également en compte le pavage de plusieurs kilomètres de voies tout autour du site, permettant, par ailleurs, de désenclaver la zone. La délégation est également descendue sur ces chantiers. Et l’on note que les travaux sont presque finis. Il ne reste que « la finition » de trois carrefours dont celui donnant accès à la rue du site de Maria-Gléta 2. Si les travaux piétinent au niveau des trois carrefours, c’est en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Houèto ces derniers jours, justifie le coordonnateur du projet, Emeric Tokoudagba. Mais il promet que tout sera prêt avant la fin du mois de juillet 2019. Toujours dans le cadre de ce projet, la Sbee est en train de déployer un réseau électrique de plus de deux kilomètres dans le périmètre du site. Le positionnement des poteaux électriques et les raccordements sont en cours dans plusieurs rues, et d’ici peu, signalent les autorités, les nombreuses toiles d’araignées qui révèlent négativement Houèto et environs, vont toutes céder leur place à un réseau électrique digne du nom. L’entreprise en charge des travaux sollicite encore quelques semaines pour parfaire les œuvres entamées.
Ce même projet prend en compte la réalisation de plusieurs ouvrages au niveau du Collège d’enseignement général de Houèto. Il s’agit de la construction de six modules de quatre classes dotés d’une infirmerie équipée et la réalisation de la clôture de l’établissement.  Le collège sera également doté d’un groupe électrogène et d’installations électriques. Le ministre Jean-Claude Houssou, le directeur de la Sbee, Laurent Tossou et leur suite ont été heureux de constater que ces travaux, qui vont soulager les populations et donner un nouveau visage à Houèto, se déroulent normalement.
Avant de prendre le chemin du retour, les autorités en charge du secteur de l’énergie au Bénin, sont allées doper le moral au personnel du site de la centrale de Maria-Gléta tout en leur rappelant les attentes du gouvernement et du peuple béninois. Occasion pour le personnel du site de prendre l’engagement ferme de travailler de sorte à préserver cette infrastructure réalisée à grands frais.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 931 fois