Dans le cadre de la coopération bilatérale, il a été ouvert, ce mercredi 19 juin à Beijing, l’édition 2019 du séminaire au profit des professionnels des médias du Bénin. Initiée par le Centre de formation du Groupe de publication internationale de Chine, cette formation qui se tient du 19 juin au 8 juillet prochain donnera l’occasion aux bénéficiaires de découvrir non seulement les médias locaux mais aussi les réalités socioculturelles et le niveau de développement économique de ce pays.

Mieux vaut voir la chose une fois que d’en entendre parler mille fois. Cet adage a inspiré le Centre de formation du Groupe de publication internationale de Chine qui a initié le séminaire 2019 pour les professionnels des médias au profit des journalistes béninois pour renforcer leurs connaissances sur ses médias, et les réalités socioculturelles et économiques afin de pouvoir les aborder de façon certaine.
Replaçant la rencontre dans son contexte, le vice-directeur du Centre de formation du Groupe de publication internationale de Chine, Li Hengtian, note que les séminaires de formation pour les fonctionnaires des pays en développement sont un projet de formation initié par les autorités chinoises dans le cadre de l’aide extérieure. A l’en croire, ce type de rencontre constitue un pont permettant d’approfondir l’amitié et la coopération entre la Chine et ces pays. S’agissant du Bénin, il relève qu’il est un partenaire privilégié de la Chine en Afrique de l’Ouest. En dehors des fruits de cette coopération dans les domaines des infrastructures, de l’éducation, agricole, il insiste sur le présent séminaire pour souligner l’important rôle des médias dans le développement social. Pour lui, la rencontre doit également être perçue comme un élément de la coopération pour approfondir la connaissance mutuelle.
Présentant son groupe, il mentionne qu’il est né au même moment que la République populaire de Chine, soit 70 ans de cela. A travers la publication de livres, de magazines et ses sites internet, le groupe transmet des informations sur la Chine pour la faire connaître au niveau international. Il compte beaucoup d’établissements de publication et des centres de recherche. « Nous souhaitons que vous ayez des opportunités de coopération avec les médias chinois, les établissements de publication internationale et les centres de recherche », lance-t-il aux participants. Les travaux, dévoile Li Hengtian, seront faits de conférences et de communications, de visites de sites ayant une importance dans l’histoire de la Chine.
Au nom des participants, Wabi Boukari, responsable de la coopération sino-russe et sino-béninoise, fait observer qu’ayant connu la Chine à travers les livres et les films d’arts martiaux, l’on se demandait le secret de ce pays. Aujourd’hui, se réjouit-il, les participants ont l’occasion de découvrir la Chine dans sa vraie version. Aussi ce séminaire traduit-il, selon lui, le témoignage de la volonté de ce pays de s’ouvrir au monde et son humanisme profond. Il ne manque pas de saluer l’appui considérable de la Chine dans la mise en place au Bénin de la télévision numérique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 659 fois