Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a pris part à la tête d’une délégation, le 14 juin dernier au Kigali Convention Center à Kigali (Rwanda), à la conférence sur la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (Odd). Son intervention à cette tribune lui a permis d’exposer la stratégie du Bénin pour l’atteinte des Odd, ainsi que les progrès en cours de réalisation. Un cas d’école plutôt apprécié….

Paul Kagamé, président du Rwanda, Edgar Chagwa Lungu, président de la Zambie, Abiy Ahmed, premier ministre d’Ethiopie, Jewell Howard-Taylor, vice-président du Libéria, Hiroshi Kato, vice-président de l’Agence japonaise de coopération internationale, Mahmoud Mohieldin du groupe de la Banque mondiale, Moussa Faki Mahamat de la commission de l’Union africaine, Donald Kaberuka ancien président de la Banque africaine de développement… La liste des personnalités présentes au Kigali Convention Center à la conférence sur la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (Odd) suffisait à elle seule pour refléter l’importance de cette rencontre censée faire un bilan d’étape des avancées des pays africains en matière de développement durable. Le ministre Aurélien Agbénonci, l’un des hôtes de marque a eu l’occasion, au nom du chef de l’Etat Patrice Talon, d’exposer la situation du Bénin. Situation reluisante à bien des égards au regard de la stratégie déployée depuis 2016 par le gouvernement dans l’optique de l’atteinte des Odd. « Le Bénin s’est engagé dans la mise en œuvre des Odd et en a fait l’une des priorités de son Plan d’action pour le quinquennat 2016-2021 », a introduit Aurélien Agbénonci dans son adresse. Le renforcement du capital humain, la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et de la promotion de la bonne gouvernance ainsi qu’une croissance économique inclusive, forte et durable sont autant d’éléments de réussite mis en exergue par le patron de la diplomatie béninoise pour illustrer les options faites par son pays.
« Mon pays, en application de la résolution adoptée par l’Assemblée Générale de l’Onu le 25 septembre 2015 sur l’Agenda 2030, a procédé à la priorisation des cibles Odd courant 2017. Cet exercice a été fait à la suite d’une série d’actions initiées au Bénin et dont les plus importantes concernent l’intégration des Odd dans l’ensemble des politiques nationales de développement », poursuit-il. Le caractère participatif et inclusif de ce processus a permis l’implication de toutes les parties prenantes, notamment les ministères, les organisations de la Société civile, les communes, les Partenaires techniques et financiers, favorisant ainsi la réalisation de la cartographie des objectifs, des politiques et des stratégies de développement national ou sectoriel en relation avec les objectifs, les cibles et les indicateurs des Odd, a indiqué Aurélien Agbénonci. Aussi, rappelle-t-il qu’en 2018, le Bénin s’est fait le devoir d’aligner l’ensemble des documents de planification, de politiques et de stratégies sur ses cibles prioritaires.

Des avancées

Pour promouvoir l’exécution d’un budget et de politiques publiques en faveur des Odd et s’assurer de la mobilisation des ressources en leur faveur, il a été procédé à leur arrimage aux Plans de travail annuels des ministères, a révélé le ministre Aurélien Agbénonci à Kigali. Le Bénin a fait quelques avancées mais surtout a pris d’importantes résolutions, fait-il savoir par ailleurs. Au niveau de l’Odd 6 par exemple, la proportion des ménages béninois ayant accès à l’eau potable a augmenté (68%) et le gouvernement vise sa réalisation à l’horizon 2021. Pour ce qui est de l’Odd 7, la limitation de l’offre nationale fait stagner le taux d’électrification national. Pour remédier à cette situation, l’objectif du Bénin à l’échéance 2021 est d’atteindre l'autosuffisance en matière énergétique avec une capacité totale installée de 600 Mw qui comprend un bon niveau d’énergie mixte où l’énergie renouvelable occupe une place importante, expose le patron de la diplomatie béninoise, évoquant les avancées du pays. Au niveau de l’Odd 11, les indicateurs affichent des résultats satisfaisants. Le Bénin a aussi, d’après son intervention, « mis en place un programme d’assainissement pluvial pour lequel, les ressources estimées à 476 millions Usd ont été mobilisées, suivi de la mise en œuvre de l’asphaltage qui permettra d’assainir toutes les grandes villes du Bénin ».
L’Odd 12 n’est pas si mal loti non plus. Le président Patrice Talon et son gouvernement ont donné un signal fort en faisant adopter une loi portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de l’utilisation de sachets en plastique non bio dégradables. Au niveau de l’Odd 15, dans le cadre de la gestion durable des écosystèmes terrestres forestiers et des ressources naturelles, le pays s’est doté d’une note de politique sur la neutralité de la dégradation des terres et d’un plan d’actions en matière de gestion durable des terres et foresterie. A cette étape de préparation et d’opérationnalisation des Odd, le Bénin « est prêt pour des progrès plus importants et plus remarquables dans la mise en œuvre », conclut sur une note d’espoir, Aurélien Agbénonci.
Il faut mentionner que le Centre des objectifs du développement durable, organisateur de la rencontre est une organisation internationale qui soutient les citoyens, les gouvernements, la société civile, les entreprises et les institutions universitaires pour accélérer les progrès relativement aux Objectifs de développement durable en Afrique. Centre d’incubation d’idées, il vise à s’appuyer sur les succès escomptés des Objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique en réunissant des personnes, des idées et des innovations pour atteindre collectivement un avenir plus durable.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 867 fois