Le chef de l’Etat attache du prix aux actions du parlement béninois, dont la huitième législature vient d’être installée. Au cours de son message hier à la nation, Patrice Talon a invité l’institution à combler les attentes des Béninois, à travers des lois qui renforcent la démocratie.

Le président Patrice Talon s’est adressé à ses compatriotes hier lundi 20 mai. Un message porteur d’espoir, mais aussi d’invite pour redonner au Bénin une bonne image de démocratie et d’Etat de droit. A ce titre, le parlement a un grand rôle à jouer. C’est pourquoi le président Patrice Talon l’a invité à se mettre résolument au service du Bénin entier. « J’invite le parlement à jouer son rôle avec panache pour démentir les suspicions légitimes qui ont pu naître à son égard et apaiser les craintes qu’il suscite », a affirmé Patrice Talon. Poursuivant, il informe qu’il doit, au nom du peuple, voter des lois qui renforcent la démocratie et soutiennent le développement socioéconomique, procéder au contrôle méthodique et rigoureux de l’action du gouvernement pour l’amener à faire mieux et toujours plus au service de l’Etat et des populations.
Le chef de l’Etat a également invité le législateur à rassurer l’opposition politique en procédant à la relecture responsable de la Charte des partis et du Code électoral, pour les actualiser en tenant compte des réalités de l’évolution du pays. « Il devra en être autant pour la loi portant statut de l’Opposition, afin de créer à l’opposition, les conditions les meilleures pour sa libre expression, l’accomplissement de son rôle démocratique dans les formes indiquées et, en définitive, pour sa contribution au développement économique et social de notre pays », a suggéré Patrice Talon, conscient que nul ne devra manquer au chantier de construction du Bénin.
« D’ores et déjà, je veux ici vous redire, chers compatriotes, ma détermination à bâtir avec vous, notre société dans laquelle la démocratie sera plus que jamais un réel instrument de développement socioéconomique, où chacun est libre de ses opinions mais responsable de ses actes, et où les lois sont les mêmes pour tous », a clamé le chef de l’Etat.
Patrice Talon rêve par ailleurs d’une société de plus en plus moderne où chacun, au service de la communauté, dans la sphère d’action qui est la sienne, n’a qu’une seule obsession : faire grandir le Bénin chaque jour un peu plus. Les défis à relever par la huitième législature paraissent grands n

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 419 fois