La délégation de l’Union européenne au Bénin a célébré, ce 9 mai à Cotonou, le 69e anniversaire de naissance de l’institution. Une occasion pour Oliver Nette, ambassadeur de l’Union européenne au Bénin, d’évoquer les bonnes relations entre son institution et le Bénin.

La délégation de l’Union européenne au Bénin a commémoré la déclaration Schuman, base de la mise sur pied de l’Union en 1950. Une célébration fondée sur une exposition de deux artistes béninois pour signifier que la coopération et les relations internationales sont en effet entretenues par les hommes.
L’ambassadeur de l’Union européenne au Bénin salue les prouesses faites dans divers domaines grâce à la bonne coopération entre son institution et le Bénin. Oliver Nette évoque les résultats obtenus ensemble sur les questions de sécurité avec le projet de prévention de la radicalisation et le renforcement des frontières au Nord Bénin qui seront mis en œuvre très rapidement, surtout avec la prise en otage de deux touristes français et l’assassinat de leur guide Fiacre Gbédjiau, dont il salue la mémoire au parc Pendjari. Il fait savoir que l’Union européenne a également engagé un dialogue avec le soutien de la Chambre de commerce européenne pour lever les obstacles à l’investissement européen au Bénin. « Et nous continuons la mise en œuvre d’un programme de coopération qui, sur sept ans, mobilisera presque 250 milliards de F Cfa pour le Bénin », indique-t-il. Oliver Nette clarifie tout de même qu’une relation fondée essentiellement sur l’aide au développement comme par le passé ne satisfait plus. Car, explique-t-il, « l’Union européenne a profondément changé, l’Afrique a changé, le Bénin change et il faut que la relation entre l’institution et le Bénin change aussi ».
Toutes choses que le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération souhaite vivement avant d’insister que ces relations se renforcent davantage. Hervé Djokpé salue le chemin parcouru par l’Union et les résultats probants auxquels elle est parvenue dans sa quête d’un meilleur vivre ensemble entre ses peuples et d’un renforcement des paradigmes d’intégration. Mais les défis n’ont pas manqué face à une réalité sans cesse conflictuelle sur le plan international, tributaire de menaces surtout terroristes, cybernétiques et économiques… Face à ces défis, il félicite l’engagement de l’Union européenne qui rivalise d’ingéniosité pour y trouver des réponses pertinentes par le dialogue et la coopération.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 663 fois