Le gouvernement du président Patrice Talon poursuit les recherches pour retrouver les deux touristes français disparus au parc national de la Pendjari le mercredi 1er mai dernier.

« Le gouvernement travaille sur toutes les pistes pour retrouver les deux touristes ». C’est l’essentiel à retenir de l’interview accordée à Radio France internationale (Rfi) par le responsable à la communication de la présidence, Wilfried Léandre Houngbédji. Il a indiqué qu’il y a encore des vies en jeu dans cette affaire. Evoquant le véhicule calciné et retrouvé au Burkina Faso, il note que rien ne permet d’affirmer formellement qu’il transportait les deux touristes. Il a laissé entendre que les recherches pour retrouver les deux touristes disparus se poursuivent.
Seuls éléments dans les enquêtes depuis quelques jours, la découverte du corps du guide, Fiacre Gbédji qui les accompagnait et les pièces d’identité des deux touristes retrouvées dans leur chambre d’hôtel dans le parc.
Il est à rappeler que les deux touristes et leur guide étaient partis pour un safari dans le parc national et aurait emprunté une piste longeant la rivière Pendjari, qui marque la frontière avec le Burkina Faso. Mais ils ne sont jamais rentrés à leur hôtel. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique daté de samedi dernier, les autorités ont relevé des traces de traversée de cette rivière vers le pays voisin, tandis que le véhicule de location des touristes a été retrouvé vide.
Côté burkinabè, des sources sécuritaires locales ont toutefois signalé qu'un pick-up calciné avait été retrouvé dans la commune de Partiaga, à une soixantaine de kilomètres au nord de la frontière béninoise. Sur place, les recherches continuent. Le parc a mobilisé une centaine de rangers, deux avions et une dizaine de véhicules tandis que des forces de sécurité des localités voisines ont été envoyées en renfort.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 659 fois