Pour la consolidation du partenariat entre le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa) et le Bénin, Mabingue Ngom, directeur régional Afrique de l’Ouest et du Centre de l’institution, séjourne à Cotonou depuis le lundi 6 mai dernier.

Reconnaître et appuyer les efforts du Bénin pour la poursuite de la mise en œuvre de l’agenda issu de la conférence internationale sur population et développement. Voilà l’une des nombreuses raisons qui justifient la visite de travail, à Cotonou, du directeur régional Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa). D’après un communiqué de l’institution onusienne, Mabingue Ngom séjourne en terre béninoise depuis le lundi 6 mai dernier et ce jusqu’à demain jeudi. Outre les travaux sur la conférence internationale sur population et développement, sa visite a également pour but de lancer officiellement le rapport 2019 sur l’état de la population mondiale. Lequel rapport est intitulé « Les droits et choix pour tous, une tâche inachevée ». Aussi, sa présence au Bénin est-elle l’occasion de renouveler l’engagement de l’Unfpa à contribuer à la consolidation des acquis du pays par rapport à la réalisation du bénéfice du dividende démographique. Sans oublier la réduction de la mortalité maternelle et néonatale et le repositionnement de la planification familiale.
Hier, selon l’agenda divulgué, Mabingue Ngom a participé à l’ouverture de la rencontre régionale de haut niveau sur la santé reproductive maternelle néonatale, infantile et des adolescents (Srmnia) en Afrique de l’Ouest et du Centre. Des assises organisées par plusieurs institutions du Système des Nations Unies en collaboration avec les gouvernements béninois et français. Mais avant son départ de Cotonou, il projette, entre autres, échanger avec des représentants, à divers niveaux, de la jeunesse béninoise sur le thème « Investir dans les filles du Bénin pour la capture du dividende démographique ». Mabingue Ngom a également prévu faire une visite dans un collège de la capitale économique du Bénin, aux côtés de plusieurs autorités béninoises et membres des corps diplomatiques accrédités au Bénin. Ceci, pour toucher du regard les progrès considérables du programme d’éducation à la santé sexuelle mis en œuvre par le Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 907 fois