La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) n’a pas pu exécuter son programme d’activité prévu dans le cadre de la célébration de la fête du Travail ce mercredi 1er mai à la Bourse du Travail. La foule mobilisée pour une marche a été dispersée par les agents de la Police républicaine pour défaut d’autorisation.

Mobilisés à la Bourse du Travail avec à leur tête le secrétaire général Nagnini Kassa Mampo, les militants de la Cstb ont été dispersés alors qu’ils s’apprêtaient à démarrer une marche programmée dans le cadre de la célébration du 1er mai. Cette marche, à en croire le secrétaire général, est devenue une tradition pour la confédération syndicale depuis quelques années. Mais cette année, elle n’a pas été autorisée par le directeur départemental de la Police républicaine qui avait d’ailleurs averti le secrétaire général, la veille. « C’est hier, dans la nuit, vers 21h que le commissaire de la direction départementale de la police m’a appelé pour me dire que la marche n’est pas autorisée, qu’il y a un décret qui interdit les marches et que le maire n’a pas autorisé la marche », a expliqué le secrétaire général avant de mobiliser sa troupe pour la manifestation. Malgré cet avertissement, Nagnini Kassa Mampo a invité les militants à la marche ce 1er mai. Le commissaire a alors déployé ses agents sur les lieux avec pour ordre d’empêcher la manifestation.
Présents sur les lieux, les agents de la Police républicaine ont dispersé la foule qui se mobilisait pour la cause. Signalons que le programme des manifestations annoncé par le secrétaire général prend en compte la marche qui va aboutir à la place de l’Etoile rouge où une déclaration officielle sera faite suivie d'un bilan de la lutte pour la satisfaction des revendications des travailleurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 516 fois