Louis Vlavonou et Ganiatou Olga Akitobi ont reçu l’onction des militants de l’Union progressiste de Sakété, ce samedi 20 avril. C’était au cours d’un meeting d’explication aux populations de ladite commune.

Les militants de l’Union progressiste ont pris d’assaut l’esplanade du premier arrondissement de Sakété ce samedi 20 avril. Têtes couronnées, sages, notables, élus locaux, jeunes, femmes et autres y étaient pour réitérer leur soutien aux candidats de l’Union Progressiste, précisément à,
Ganiatou Olga Akitobi. « L’enjeu est de taille et le défi est grand », confie cette dernière. Car, le seul objectif est de rafler les 3 sièges de la 21e circonscription électorale. Les militants y croient et y travaillent ardemment. En témoigne la forte mobilisation autour de la candidate Ganiatou Olga Akitobi, 3e titulaire sur la liste du Baobab. A l'occasion, le premier titulaire sur la liste, l’honorable Gbéhounou Louis Vlavonou a délivré un message d’engagement, d’exhortation à la paix ». Pour lui, les 3 sièges de la 21e circonscription seront raflés par l’Union progressiste. Conscient qu’il s’agit d’un challenge, il a promis de s’armer pour démontrer qu'il mérite d’être la tête de liste de l’Union progressiste. « Si moi, je le fais et chacuns des communes de la 21e circonscription électorale le fait, il n’y a pas de raison que nous n’ayons pas les 3 sièges pour aller de l’avant», dit-il.
Par rapport aux deux partis en lice pour les législatives, il a rappelé aux jeunes et têtes couronnées que l’Union progressiste et le Bloc républicain ne sont pas des bébés siamois. « S’il est vrai qu’ils sont du même père, il n’est pas tout aussi vrai qu’ils soient de même mère. Nous sommes des frères consanguins », clarifie-t-il. En clair, affirme-t-il, nous ne sommes pas les mêmes. Car, les deux partis politiques n’ont pas les mêmes orientations ni les mêmes objectifs et n’auront pas les mêmes projets de société. Plus loin, il déclare que l’Union progressiste est de la gauche démocratique en ce sens qu’il est un courant des sociaux-démocrates. Il s’agit donc d’un parti de masse et non d’un parti d’élite ou de commerçants.
Pour réduire les inégalités, il faut élargir la base des couches défavorisées en ce qui concerne la santé, et dans tous les secteurs pour le bien-être social de la population béninoise.
Il a demandé aux femmes et aux jeunes de sortir massivement le dimanche prochain voter pour le Baobab. « Personne ne vous tapera. Rien ne se passera. Nous sommes en sécurité. Quand vous allez vouloir sortir, sortez massivement pour voter juste. Il faut porter votre choix sur le baobab vert ensoleillé », indique-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 792 fois