Ce jour vendredi 12 avril, s’ouvre la campagne électorale devant conduire au scrutin du 28 avril prochain. Dans son allocution de lancement officiel, le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), Emmanuel Tiando, a appelé les deux partis politiques en lice et tous les acteurs politiques à l’esprit de patriotisme et à la préservation de la paix.

« Du 12 au 26 avril, les candidats des deux partis retenus pour participer aux élections législatives prochaines sillonneront nos villes et nos campagnes pour faire connaître leurs ambitions et pour solliciter nos suffrages…A partir d’aujourd’hui, conformément au Code électoral, nous entrons dans la phase de la campagne électorale », a annoncé le président de la Commission électorale nationale autonome, Emmanuel Tiando. Ça y est ! La campagne électorale en prélude aux élections législatives du 28 avril est ainsi lancée. Du fait de la sensibilité de cette période et en l’occurrence au regard de la situation politique actuelle, le président de la Céna n’a pas manqué de sensibiliser les acteurs politiques et les populations. « Je voudrais exhorter tous les acteurs à faire de cette campagne une période de confrontations d’idées et non de personnes… », a-t-il déclaré. Pour lui, la campagne électorale offre non une aubaine pour les rivalités antipatriotiques mais une occasion pour la promotion de la démocratie et de l’Etat de droit. Il rappelle d’ailleurs que le Bénin, par-delà les divergences et les différences des acteurs politiques, est un et indivisible, un bien si précieux à préserver pour les générations futures. Par conséquent, le président Emmanuel Tiando a appelé les Béninois à ne jamais perdre de vue que tous sont des frères. S’adressant aux partis politiques, le président la Céna a convié à la paix. Il les a exhortés à bannir tout propos empreint de haine, de régionalisme et de violence. Plus spécifiquement, Emmanuel Tiando a invité les candidats des deux partis politiques en lice à l’esprit d’humilité et non d’exubérance et les membres des partis qui ne vont pas compétir à l’esprit de tolérance et de patriotisme. Quant aux professionnels des médias, ils ont été conviés au respect de la déontologie et à la publication d’informations vraies et crédibles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 435 fois