Au cours de l’émission ‘‘Le Moment politique’’, le président de la République a lancé un message fort à l’ensemble de la classe politique. Celui de la paix à préserver à tout prix. Patrice Talon n’entend pas donner une quelconque caution à certains acteurs politiques qui intensifient les menaces sur les prochaines élections législatives.

L’ensemble de la classe politique a exprimé sa volonté d’une élection inclusive. Le chef de l’Etat aussi. Mais à l’arrivée, la recherche du consensus a fait défaut et la non participation des forces politiques de l’opposition a été actée pour la suite du processus électoral dont le top de la campagne a été donné par le président de la Cena hier. Depuis lors, des envolées verbales vont bon train, et les commentaires font craindre le pire. Profitant de l’entretien qu’il a accordé aux médias, le chef de l’Etat a lancé un message fort, qui du reste devra inspirer la classe politique, peut-être lui faire changer d’option. « Je voudrais prier la classe politique, les leaders politiques de ne pas appeler à incendier le pays », a souhaité le président de la République, Patrice Talon. « Si ce pays leur tient tant à cœur et qu’ils ont vocation à le diriger aujourd’hui ou demain, poursuit-il, ce n’est pas un pays brûlé, un pays en cendres qu’ils auront à diriger demain »,
rappelle-t-il avec insistance. La vie ne finit pas à un échec d’après le chef de l’Etat. Mais, cela permet souvent d’être plus aguerri et d’avoir des succès inespérés, plus grands plus tard. « Donc appeler à brûler le pays parce qu’on ne va pas à une élection, ce n’est pas responsable, ce n’est pas bien », a fait savoir Patrice Talon. « Il faut souhaiter que même si les élections doivent avoir lieu dans ces conditions, que cela nous permette d’aller de l’avant, que cela nous permette de mieux construire notre pays et que ce qui ne va pas maintenant, qu’on puisse le corriger dans l’avenir afin qu’on ne retrouve plus ces genres de choses », conseille, sagement le président
Patrice Talon très attaché à la qualité de la démocratie béninoise, plus forte à jamais.
Il faut rappeler que plusieurs organisations de la société civile ainsi que les confessions religieuses sans oublier les sages et têtes couronnées font instamment des messages appelant à la paix, à la cohésion afin que le processus électoral en cours se déroule sans anicroche.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 993 fois